Salah Abdeslam a utilisé une carte de crédit anonyme pour se déplacer

  • A
  • A
Salah Abdeslam a utilisé une carte de crédit anonyme pour se déplacer
Salah Abdeslam dans une station service @ AFP
Partagez sur :

Salah Abdeslam a utilisé pendant plusieurs mois avant son arrestation une carte de crédit prépayée anonyme de la société bpost pour se déplacer dans toute l’Europe.

Pour cacher ses dépenses et ne pas alerter les services de sécurité, c'est idéal. La carte de crédit prépayée et anonyme, commercialisée par la société luxembourgeoise bpost, a été utilisée par Salah Abdelsam, quelques mois avant son arrestation à Molenbeek en Belgique.

"Instrument préféré des terroristes.L'information a été révélée par la Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF) belge du blanchiment d’argent. La CTIF réclame aujourd'hui la suppression de ces cartes prépayées "instrument préféré des terroristes", selon son directeur Philippe de Koster

Voyage en Turquie. Salah Abdeslam, mis en examen dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre, en a fait usage quelques mois avant les tueries, notamment pour se rendre en Turquie. C'est en partie grâce à cette carte qu'il a pu financer ses déplacements en toute discrétion. 

Aucun justificatif à donner. Cette carte bancaire est simple à utiliser, comme une carte bancaire classique : une fois achetée, il est possible de payer tous ses achats avec celle-ci, jusqu'à ce que le montant crédité soit épuisé. Plutôt utilisé pour les transactions de faibles montants, ce moyen de paiement anonyme permet de dépenser l'argent disponible sans avoir à donner de justificatif.

La CTIF a déploré la politique commerciale de bpost qui cherche à promouvoir ces cartes anonymes alors qu’elles représentent à ses yeux un danger.