Salah Abdeslam a-t-il été exfiltré dans la nuit du dimanche 15 novembre ?

  • A
  • A
Salah Abdeslam a-t-il été exfiltré dans la nuit du dimanche 15 novembre ?
Un déménagement aurait permis à Salah Abdeslam d'échapper aux forces spéciales belges.@ DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Partagez sur :

Salah Abdeslam aurait échappé de peu à la police belge, 48 heures après les attentats du 13 novembre. Des complices auraient pu l'aider à s'échapper. 

L'homme le plus recherché d'Europe aurait échappé de très peu à la police belge grâce à un problème de procédure... et un déménagement. Quarante-huit heures après les attentats du 13 novembre, à Paris, Salah Abdeslam se trouvait vraisemblablement dans une habitation de Molenbeek dans la nuit du dimanche 15 au lundi 16. La police belge ne serait pas intervenue pour un problème de procédure, permettant ainsi à Salah Abdeslam de passer entre les mailles du filet. Le lundi 16 novembre dans la matinée, les forces spéciales d'intervention belges avaient investi le numéro 47 de la rue Delaunoy, à Molenbeek, pour tenter de mettre la main sur Salah Abdeslam. Mais l'homme, suspecté d'avoir joué un rôle-clé dans les attentats de Paris, ne s'y trouvait pas. 

Des "mouvements de meubles". Selon la RTBF, les enquêteurs ont toutefois "détecté des traces de son passage lors de la perquisition". Pour la chaîne belge, ceci "amène à la conclusion que le suspect est parvenu à filer avant l'intervention des forces de l'ordre". Comment ? "L'hypothèse la plus probable est qu'il a été exfiltré par des complices", qui auraient, selon des informations non sourcées de la RTBF, "profité du va-et-vient des voitures et d'un déménagement pour dissimuler Salah Abdeslam, soit dans un véhicule, soit peut-être dans un meuble". Des témoins parlent de "mouvements de meubles dans la rue devant la maison", avant l'arrivée des forces spéciales. "C'est aujourd'hui l'hypothèse qui est privilégiée par les enquêteurs", assure la RTBF...