Saint-Martin : une femme tuée par le souffle d'un avion à réaction

  • A
  • A
Saint-Martin : une femme tuée par le souffle d'un avion à réaction
Cette "attraction" est très répandue sur l'île.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Une touriste néo-zélandaise est décédée mercredi à Saint-Martin après s'être accrochée au grillage d'un aéroport pour "se faire souffler" par le réacteur d'un avion.

Une femme de 57 ans, originaire de Nouvelle-Zélande, est décédée mercredi après avoir été soufflée par le réacteur d'un avion qui décollait de l'aéroport Princess Juliana de Sint Maarten, dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin, a indiqué jeudi la police de Sint Maarten. La victime, qui était en vacances sur l'île, s'était accrochée au grillage de l'aéroport, situé juste à côté d'une plage, pour se faire "souffler", par le réacteur d'un avion au moment du décollage.

Une "attraction" répandue mais dangereuse. "Attraction" touristique majeure de l'île, connue dans le monde entier, cette pratique, très présente sur les réseaux sociaux, est très dangereuse. Des panneaux placés aux abords de la piste rappellent les risques encourus et la police ainsi que les autorités aéroportuaires sensibilisent régulièrement les touristes aux dangers de cette attraction. 

Éjectée par la force des réacteurs, la touriste se serait ensuite cognée la tête sur un bloc de béton, selon La 1ère. Prise en charge par les services de secours, la touriste était toujours en vie mais gravement blessée à l'arrivée de l'équipe médicale. Elle est décédée vers 18h, à l'hôpital de Sint Maarten.

Les touristes s'amassent sur la plage de Maho, située en bout de piste de l'aéroport Juliana, pour sentir la puissance des réacteurs, comme le montre cette vidéo :