Saint-Galmier : un drame familial ?

  • A
  • A
Saint-Galmier : un drame familial ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

La piste familiale est privilégiée, après la mort d’une mère de famille le 15 juillet.

L’enquête progresse sur le meurtre d’une mère de famille à Saint-Galmier, dans la Loire, deux semaines après le drame. Deux des quatre enfants de la famille Toinon ont été mis en examen mercredi après 48 heures de garde à vue. Le mari de victime et les deux autres enfants ont été relâchés.

Les enquêteurs tentent de comprendre ce qui a pu se passer le 15 juillet durant une heure et demie, en début de matinée. Annie Toinon s’est retrouvée seule après le départ de son mari et le plus jeune de ses fils. Elle a ensuite été découverte par l’une de ses amies le crâne fracassé et la mâchoire brisée

Les deux jeunes écroués, Yohann et Aurélien 20 et 30 ans, se renvoient la responsabilité. L'un dit avoir entendu des cris et vu son frère. L'autre nie avoir été dans la maison au moment des faits.

L’arme qui a servi au meurtre, un objet lourd et contondant, n’a pas été retrouvée. Des centaines de traces d’ADN ont été découvertes sur la scène du crime. Elles sont en cours d’analyse.

Annie Toinon, âgée de 58 ans était une exploitante agricole et vivait avec son époux ainsi que le plus jeune de ses fils.