Saint-Étienne : démantèlement d'une bande de pilleurs d'entreprises

  • A
  • A
Saint-Étienne : démantèlement d'une bande de pilleurs d'entreprises
Sept membres de ce groupe, des hommes de 18 à 30 ans, ont été écroués début juin. (Photo d'illustration)@ Flickr Police nationale
Partagez sur :

Le butin des 18 cambriolages qui leur est imputé est estimé entre 1 million et 1,2 million d'euros, a indiqué le procureur de Saint-Étienne. 

Une bande de malfaiteurs soupçonnés du pillage de près d'une vingtaine d'entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes a été démantelée par la gendarmerie, a annoncé lundi à la presse le procureur de Saint-Étienne, David Charmatz.

Sept membres de ce groupe, des hommes de 18 à 30 ans, ont été écroués début juin. Ils ont été mis en examen pour association de malfaiteurs et vols en bande organisée. A ce titre, ils sont passibles de la cour d'assises où ils encourent jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle, a précisé David Charmatz.

Un butin estimé entre 1 et 1,2 million d'euros. Leur interpellation a mobilisé "130 gendarmes, dont des membres du GIGN", a indiqué le lieutenant-colonel Romain Pascal, commandant du groupement de gendarmerie de la Loire. "Le butin des 18 cambriolages d'entreprises qu'on leur impute, sur la Loire, le Puy-de-Dôme, l'Isère et la Drôme, est estimé entre 1 million et 1,2 million d'euros", a indiqué le procureur, précisant qu'environ la moitié du produit du vol a été retrouvée.

Des malfaiteurs "multicartes". Dans la Loire, les mis en cause auraient notamment dérobé 12.000 appareils chez un conditionneur de smartphones, ainsi qu'un stock de produits finis dans l'usine ligérienne d'un fabricant de maroquinerie de luxe. Un des membres de la bande a été trouvé en possession d'armes, notamment d'un fusil à pompe. Ces malfaiteurs, originaires de Saint-Étienne pour la plupart et présentés comme "multicartes", sévissaient lorsque les lieux étaient inoccupés, en utilisant du matériel sophistiqué, tel que des brouilleurs d'alarme. Le casier judiciaire de l'un d'eux, âgé d'une vingtaine d'années, comporte déjà 28 condamnations.