Rubygate : Clooney et Ronaldo à la barre

  • A
  • A
Rubygate : Clooney et Ronaldo à la barre
Les enquêteurs comptent sur les deux stars pour vérifier la véracité des déclarations de "Ruby".@ REUTERS
Partagez sur :

L'acteur et le footballeur Cristiano Ronaldo font office de témoins de luxe pour le "Cavaliere"

Un prodige du ballon rond et l'acteur le plus glamour d'Hollywood à la rescousse de Silvio Berlusconi. Le tribunal de Milan a demandé, mercredi, à George Clooney et "CR7" de témoigner pour la défense de l'ancien président du Conseil italien.

Silvio Berlusconi est accusé de "prostitution de mineure" et "abus de fonction" par la justice italienne. Pour sa défense, il a fait appel à pas moins de 78 témoins pour ce procès qui s'annonce sulfureux.

Ruby

Le "Cavaliere" risque au maximum trois ans de prison pour le premier chef d'accusation et douze ans pour le deuxième. Il aurait rémunéré les prestations sexuelles de la jeune marocaine Karima El Mahroug, surnommée "Ruby" (mineure au moment des faits). Il aurait également fait pression sur la police milanaise pour la libérer alors que "Ruby" venait d'être interpellée pour un larcin.

En appelant à la barre les deux stars, les enquêteurs veulent vérifier la véracité des déclarations de la starlette italienne.

Ses liens avec George Clooney

L'égérie de la marque "Nespresso" a été mis en cause par "Ruby" à l'été 2010. La "bimbo" italienne a affirmé avoir aperçu George Clooney et Elisabetta Canalis (sa compagne de l'époque) lors d'une soirée à la résidence de Silvio Berlusconi à Arcore, près de Milan (nord). Les enquêteurs cherchent à savoir si ces soirées n'ont pas viré en parties fines comme l'affirment plusieurs jeunes filles invitées.

Clooney a nié via un communiqué lapidaire : "Cela me paraît étranger car je n'ai rencontré Silvio Berlusconi qu'une seule fois, et c'était pour essayer d'obtenir de l'aide pour le Darfour."

Ses liens avec Cristiano Ronaldo

"CR7" qui affirme être "riche, beau et un grand joueur" (le 14 septembre 2011 après Zagreb-Madrid) a également été cité par la défense. Selon "Ruby", l'attaquant portugais aurait payé 4.000 euros pour passer la nuit avec la "véline" (fille aguicheuses des émissions populaires en Italie) après une soirée en discothèque à Milan. Comme George Clooney, l'as du ballon rond nie catégoriquement.

Reste à savoir si Cristiano Ronaldo acceptera de venir témoigner. Quelques mois auparavant, Silvio Berlusconi également président du club de football du Milan AC avait déclaré "rêver" de voir le prodige portugais évoluer en Italie. Ils pourraient se retrouver d'abord au palais de justice.