Rouillan se défend de toute apologie du terrorisme

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Jean-Marc Rouillan s'est défendu mardi de toute apologie du terrorisme suite à une interview où il jugeait les terroristes de 13 novembre "courageux".

Jean-Marc Rouillan, le fondateur d'Action direct se défend. Celui qui a passé 24 ans derrière les barreaux pour les assassinats du général Audran et du PDG de Renault, George Besse, a refusé de condamner les attentats du 13 novembre, mais juge surtout "courageux" les terroristes qui ont commis ces attaques. Il est désormais visé par une enquête pour "apologie du terrorisme", mais assume ses propos et se défend de toute apologie.

Jean-Marc Rouillan défend ses propos. Sur Radio Grenouille, une petite radio marseillaise, Jean-Marc Rouillan est revenu sur les attentats du 13 novembre et a salué le "courage" des terroristes, expliquant : "ils se battent dans les rues de Paris alors qu'il y a 2.000 ou 3.000 flics alors on peut dire beaucoup de choses sur eux, mais pas que c'est des gamins qui sont lâches", explique-t-il. Des propos assumés par le co-fondateur du groupe d'extrême gauche qui indique ne pas souhaiter valoriser les terroristes ou de partager leur idéologie.

Les familles en colère. Des propos jugés insoutenables par certaines familles de victimes. Jean Reynardt, avocat de certaines familles explique avoir eu de très nombreuses familles qui lui ont dit leur stupéfaction d’entendre "une interview dégoûtante". Pour lui, "toutes les familles sont dans la souffrance et attendent à ce qu'il y ait une action forte et rigoureuse et que la justice prennent les dispositions qui s’imposent, à savoir que Jean-Marc Rouillan aille à l'endroit qu'il n’aurait jamais dû quitter, c'est à dire en prison".

Pour Le Foll, un "sinistre imbécile". Stéphane Le Foll, invité sur iTélé mardi, a condamné les propos de Jean-Marc Rouillan : "ce qui s'est passé, c'est que des jeunes sont venus en France pour tuer gratuitement. Et quelqu'un qui, après l'histoire qui a été la sienne, continue à penser que ce serait courageux de faire ça ? C'est courageux de faire quoi ? D'arriver avec une kalachnikov au Bataclan et de tirer sur des gens qui n'ont pas d'armes ? C'est ça le courage ? Mais c'est la négation du courage. C'est pourquoi je dis 'sinistre imbécile' de dire des choses pareilles".