Rouen : accord entre les pouvoirs publics et les forains pour déplacer la foire

  • A
  • A
Rouen : accord entre les pouvoirs publics et les forains pour déplacer la foire
@ AFP
Partagez sur :

Après des embouteillages monstre mardi à Rouen, un accord a été signé entre les pouvoirs publics et les forains pour déplacer la fête foraine du centre-ville.

Suite aux protestations de mardi, un accord vient d'être signé entre les pouvoirs publics et les représentants des forains pour éloigner un peu la fête foraine de Rouen du centre-ville pendant huit ans, avant de l'y faire revenir, ont annoncé les deux parties.

Les forains craignaient une baisse de leur chiffre d'affaire. "Le protocole d'accord prévoit que la Foire Saint-Romain va se tenir pour plusieurs années sur l'esplanade Saint-Gervais dans des conditions que nous allons améliorer, avec le souhait de revenir dans quelques années sur les quais rive gauche à l'horizon 2023", a déclaré à la presse Yvon Robert, maire PS de Rouen, à l'issue de longues négociations représentant une quinzaine d'heures cumulées ces trois derniers jours. L'esplanade Saint-Gervais, un espace aménagé sur les quais rive droite, tout à côté du port de Rouen, est située à environ 1,5 km des quais rive gauche, où se tenait la foire depuis une trentaine d'années. Les forains l'ont un moment qualifiée de "cimetière", craignant une forte baisse de leur chiffre d'affaires.

La foire se tiendra bien la semaine prochaine. Refusant la délocalisation de la foire, les forains avaient bloqué mardi dès l'aube tous les accès routiers de Rouen et fortement perturbé le trafic des transports en commun, paralysant la ville, avant de lever leurs barrages tard dans la soirée, sous la menace d'une intervention des forces de l'ordre. "Acceptez nos excuses, nous avons été débordés", a déclaré Gérard Poetschke, du comité de défense de la foire, avant d'ajouter que les représentants des forains devront convaincre un certain nombre de leurs troupes de l'intérêt de cet accord. La situation de la fête foraine de Rouen, la plus grosse de province avec 223 attractions, est symbolique pour les forains qui s'estiment être de plus en plus éloignés des centres-villes en France.