Roubaix : un chirurgien soupçonné de violences à l'hôpital

  • A
  • A
Roubaix : un chirurgien soupçonné de violences à l'hôpital
Aucune plainte n'a été déposée contre le médecin mais les témoignages à son encontre sont accablants.@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Un chirurgien exerçant à Roubaix, soupçonné de violences sur ses collègues et patients, a été suspendu de bloc par sa direction. 

Un chirurgien de l'hôpital Victor-Provo à Roubaix fait actuellement l'objet d'une enquête diligentée par le Conseil de l'ordre des médecins pour des faits de violences sur ses collègues et patients, rapporte mardi La Voix du Nord.

Des témoignages accablants. Aucune plainte n'a été déposée contre lui à ce jour, mais plusieurs témoignages collectés dans le cadre de l'enquête administrative qui a été confiée à l'ordre des médecins sont accablants. Bistouri pointé au niveau de la jugulaire d'une infirmière, coup de pied aux fesses, remarques sexistes : le médecin est accusé de faits graves, commis notamment envers les femmes du personnel de l'hôpital.

Les patients ne semblent pas épargnés non plus. Le médecin aurait ainsi appuyé violemment sur le fémur d'une patiente âgée enraidie des membres inférieurs parce qu'il avait besoin d'une jambe tendue en dépit de ses cris de douleur.


Culture : l'oubliée de la campagnepar Europe1fr

Verdict dans trois à six mois. La direction de l'hôpital Victor-Provo où exerce le médecin a décidé de le relever de ses fonctions hiérarchiques et l'a suspendu de bloc, "par mesure de précaution et non à titre conservatoire", a déclaré à La Voix du Nord la docteure Anne Liesse, présidente de la commission médicale d'établissement. Le CHSCT n'exclut pas de déposer une plainte collective au nom des agents. Le Conseil de l'ordre des médecins, à qui a été confiée l'enquête administrative, devrait rendre ses conclusions d'ici trois à six mois.