Rosny : le forcené en garde à vue

  • A
  • A
Rosny : le forcené en garde à vue
@ ARTHUR HELMBACHER/ EUROPE 1
Partagez sur :

L'homme, armé, avait fait irruption dans un foyer et menaçait de sauter par la fenêtre.

Les forces de l'ordre tentaient depuis jeudi matin de maîtriser un forcené armé qui avait fait irruption dans un foyer de travailleurs de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. L'homme s'était suspendu à une fenêtre et menaçait de se jeter dans le vide. Peu après 17 heures, plusieurs hommes du Raid, qui était intervenus sur place vers 10 heures du matin, ont pu maîtriser cet homme et l'interpeller. il a été placé jeudi en fin d'après-midi en garde à vue dans le cadre d'une procédure pour viol aggravé, tentative de viol aggravé, séquestration et tentative d'homicide volontaire.

"Après de longues négociations, délicates et excellentes, menées par le Raid, l'individu a été neutralisé. Il n'est pas blessé. Il a été remis aux services de police", a immédiatement confirmé le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert.

Regardez cette vidéo de l'intervention du Raid :

L'homme avait pénétré le foyer du boulevard de la Boissière peu après 5 heures, jeudi matin, mais l'alerte n'avait été donnée que vers 8 heures du matin. Il se serait directement dirigé vers la buanderie pour s'emparer de cartes d'accès, selon les informations du Parisien. Il aurait également "entravé" deux hommes, indique le quotidien.

Une bonne connaissance des lieux

L'homme, âgé de 28 ans et originaire de Cayenne, avait été renvoyé du foyer en mars 2010, selon les informations recueillies par Europe 1. Il était cagoulé, armé et a tiré à une reprise vers 8h30. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme aurait proféré à plusieurs femmes habitant le foyer des menaces à connotation sexuelle.

D'après une source proche de l'enquête, l'une d'elles a expliqué à la police avoir été victime d'une agression sexuelle alors qu'elle était retenue de force dans la laverie.

Les résidents barricadés

Une cinquantaine d'occupants du foyer, sur 250, avaient pu être évacués, selon Le Parisien. Les autres s'étaient barricadés dans leurs chambres.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place dans le quartier de La Boissière, un quartier populaire de Rosny-sous-Bois. Un collège et une école sont situés à proximité du foyer. Les responsables de ces établissements avaient d'abord reçu comme instruction d'empêcher toute sortie d'élèves, la consigne avait été levée à la mi-journée.