Roissy : 11 bagagistes arrêtés pour vols

  • A
  • A
Roissy : 11 bagagistes arrêtés pour vols
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ils sont suspectés de s’être servis dans les bagages transitant sur les tapis de l'aéroport.

Téléphones, ordinateurs, vêtements, bijoux, maroquinerie de marque, bijoux ou encore argent liquide. Des membres du personnel de Roissy avaient visiblement pris l'habitude de se servir impunément sur les tapis roulants de l’aéroport. Onze bagagistes de la société Connecting Bag Service (CBS) et deux agents de maintenance ont été interpellés mercredi matin dans le cadre d'une enquête pour vols en bande organisée. Selon des informations du quotidien Métro, les vols ont été commis dans les terminaux 2E et 2F, destinés notamment à la compagnie aérienne Air France.

Des agents mis sur écoute

Les larcins se seraient produits à l'abri des regards et des caméras de surveillance, dans la zone douanière de l'aéroport. Les voleurs ciblaient visiblement toujours le même type de valises : celles de voyageurs en transit. Ainsi, un Japonais voyageant sur un vol New-York-Tokyo via Paris n'avait aucun moyen de savoir, une fois rentré au Japon, à quel moment sa valise avait été dépouillée. Avec un intérêt supplémentaire pour les suspects : les plaintes n'étaient jamais déposées en France.

La rumeur qui enflait et la découverte de mystérieux cadenas brisés ont finalement mené à l'ouverture d'une enquête pour "vols en bande organisée" et "abus de confiance". Des écoutes ont enfin permis de resserrer les soupçons sur ces treize personnes.

Le montant du préjudice pas établi

Les interpellations ont eu lieu très tôt mercredi matin. Quatre bagagistes ont été interpellés à l’aube sur leur lieu de travail, dans la zone sous douane de l'aéroport parisien. Les neuf autres suspects ont été arrêtés à leur domicile, dans le Val-d'Oise, l'Oise, le Val-de-Marne ainsi qu'à Paris et en Seine-Saint-Denis.

Les suspects ont été placés en garde à vue, celle-ci pourrait durer jusqu’à 96 heures, a précisé le directeur d'enquête de la brigade de recherche de la gendarmerie des transports aériens. Pour l’heure, le montant du préjudice n’est pas établi.

Des vols récurrents ces dernières années

Ces dernières années, plusieurs coups de filet ont déjà eu lieu chez les bagagistes de Roissy. En février 2011, vingt personnes avaient été interpellées pour des vols dans des bagages avec un préjudice estimé à 750.000 euros.

En septembre 2008, 14 autres bagagistes de la société Trac Piste avaient été arrêtés. Jugés à Bobigny en 2010, ils avaient écopé de six mois de prison avec sursis chacun et 1.000 euros d'amende. Deux d'entre eux ont toutefois été relaxés.