Rivesaltes : la police en quête de témoins

  • A
  • A
Rivesaltes : la police en quête de témoins
Les enquêteurs sur le triple homicide, qui s'est produit jeudi à Rivesaltes, ont lancé un appel à témoins.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les enquêteurs veulent déterminer dans quelles conditions Joachim Toro a tiré sur 3 hommes.

L’enquête se poursuit à Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, après le triple meurtre commis par un homme de 78 ans. Les gendarmes chargés de l'enquête sur le triple meurtre, commis jeudi, ont lancé samedi un appel à témoins. L’objectif est de déterminer les conditions dans lesquelles le septuagénaire, rendu fou furieux par une rupture, a tiré sur trois hommes étrangers à sa querelle.

Les enquêteurs sont à la recherche de témoins dans deux moments clés de l’affaire : entre 14h30 et 15h30, sur un chemin communal longeant l'autoroute A9, et entre 16h00 et 16h30, à Rivesaltes.

Son ex-compagne blessée

Selon les premiers éléments de l'enquête, Joachim Toro, s'en est d'abord pris vers 15h à son ex-petite amie. Elle était venue à sa rencontre, accompagnée d'une cousine, pour rompre définitivement. Le vieil homme, avec qui elle avait entrepris une relation, avait monnayé pendant des années des services sexuels. Agée de 30 ans, la jeune femme aurait été abusée par ce même homme alors qu'elle était encore une enfant.

L'entrevue se serait "mal passée", a rapporté le procureur. La jeune femme aurait menacé de porter plainte contre ses abus sexuels et l'homme aurait menacé toute sa famille, avant de la blesser d'un coup de fusil à un bras.

Il a tiré ensuite sur 3 connaissances

Après cette violente querelle, l’homme est retourné à Rivesaltes, où il a tiré sur trois connaissances mais qui n’avaient aucun rapport avec sa dispute : un retraité qui passait devant son atelier puis deux employés de la voirie municipale. Une fois ses victimes abattues, Joachim Toro a immédiatement tenté de se suicider d'un coup de fusil sous le menton.

Samedi, l’ancien plombier était toujours dans un état critique.