Retrouvés dans la Somme, 11 ans après leur disparition

  • A
  • A
Retrouvés dans la Somme, 11 ans après leur disparition
@ Max PPP
Partagez sur :

Les corps d'un père de famille et de son fils auraient été repêchés mercredi. Ils étaient recherchés depuis 2002.

La découverte met fin à onze ans de mystère. Le véhicule d'un homme disparu depuis plusieurs années avec son fils a été sorti des eaux de la Somme mercredi. A l'origine, les recherches visaient à retrouver un promeneur disparu depuis le 27 octobre près de Pont-Rémy. Au lieu de ça, les enquêteurs ont découvert les restes humains de Pierre Mortier et de son fils Antoine, portés disparus depuis plus de 10 ans.

Disparus après une dispute. Le véhicule a été localisé grâce à un sonar dont les forces de l'ordre ne disposaient pas à l'époque des faits, rapporte France 3. Rapidement, les enquêteurs ont fait le rapprochement avec la Peugeot 405 de Pierre Mortier. Ce dernier n'avait pas donné de signe de vie depuis juillet 2002. A la suite d'une violente dispute avec sa compagne, le père de famille, âgé de 32 ans, était parti avec son fils, âgé tout juste de 4 ans. Pierre Mortier était parti sans argent ni papiers.

Onze ans d'enquête infructueuse. A l'époque, une enquête pour enlèvement et séquestration avait été ouverte par le procureur d'Abbeville. Et Pierre Mortier et son fils avaient été aperçus plusieurs fois, notamment à Amiens et Canaples. Malgré une enquête approfondie, les gendarmes n'étaient jamais parvenus à élucider cette mystérieuse disparition.

Des analyses en cours. Aujourd'hui, les analyses sont formelles, le véhicule retrouvé dans le fleuve Somme est bien celui du père de famille. "La plaque d'immatriculation correspond au véhicule" de Pierre Mortier, a déclaré le procureur d'Amiens Bernard Farret, confirmant une information du journal Le Courrier Picard. Des ossements de deux personnes différentes ont en effet été observés dans le véhicule. Des analyses scientifiques doivent être réalisées jeudi pour confirmer cette hypothèse. L'identification des restes humains devrait prendre plusieurs jours.

La thèse de l'accident écartée. Elément troublant, les quatre vitres du véhicule ont été retrouvées légèrement ouvertes, d'une dizaine de centimètres. De plus, il n'y a aucune route à proximité, ce qui semble exclure la thèse de l'accident. Les enquêteurs privilégierait en revanche la possibilité que Pierre Mortier ait délibérément foncé dans la rivière pour mettre fin à ses jours et ceux de son fils.