RER D : huit blessés à l’arme blanche

  • A
  • A
RER D : huit blessés à l’arme blanche
@ REUTERS
Partagez sur :

Deux bandes se sont affrontées dimanche matin entre Stade de France-Saint-Denis et Pierrefitte

Le bilan est lourd. Huit personnes ont été blessées dimanche, dont deux grièvement, lors d'une rixe entre bandes dans une rame du RER D entre les gares de Stade de France-Saint-Denis et Pierrefitte, en Seine-Saint-Denis. La bagarre a éclaté dimanche matin vers 7 heures, entre deux groupes d’une dizaine de personnes. Les premiers, originaires de Seine-Saint-Denis, s'en seraient pris aux membres de l'autre groupe habitant Goussainville (Val-d'Oise).

Selon une voyageuse, qui a donné l’alerte, les agresseurs, munis de barres de fer et de couteaux, seraient descendus à la gare de Pierrefitte, laissant derrière eux cinq jeunes blessés par arme blanche. Les secours sont intervenus à la gare de Goussainville et ont transporté les blessés à l'hôpital de la ville. Deux d'entre eux ont été sérieusement touchés, mais alors que leur pronostic vital a été un temps engagé, ils sont désormais hors de danger. Trois autres, plus légèrement blessés se sont présentés d’eux-mêmes aux urgences.

Vidéosurveillance

Les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis devaient entendre lundi les victimes et visionner les bandes de vidéosurveillance de la ligne pour identifier leurs agresseurs.

Cette rixe est intervenue le matin même d’une journée très difficile à la gare Saint-Lazare, à Paris. Le trafic ferroviaire a été fortement perturbé toute la journée après l'agression de cinq contrôleurs samedi après-midi aux Mureaux (Yvelines) sur la ligne Paris-Mantes-la-Jolie par un groupe de jeunes, dont deux ont été interpellés et devaient être jugés lundi en comparution immédiate. Le trafic a repris normalement lundi matin.