Ramadan : agressé pour avoir bu un café

  • A
  • A
Ramadan : agressé pour avoir bu un café
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’homme de 45 ans a été passé à tabac par des jeunes alors qu’il buvait un café en terrasse.

Attablé à une terrasse lyonnaise, un café à la main le troisième jour du ramadan. C’est pour ce geste qu’un homme de 45 ans d’origine sénégalaise a été tabassé. Hamara Diarra est pris à partie par un jeune d’origine maghrébine, le 13 août dernier. Il lui reproche de boire un café, alors que le ramadan suppose de ne s'alimenter qu'après le coucher du soleil.

La discussion dégénère. Le jeune appelle un groupe d’amis, qui n’hésite pas à tabasser violemment l’homme de 45 ans. Touché à la tête, Hamara Diarra a passé plusieurs jours dans le coma. Toujours hospitalisé, son pronostic vital n’est plus engagé, mais son état est stationnaire, a indiqué Jean-Marc Rebouillat, le directeur de la sûreté départementale du Rhône, en charge de l'enquête.

Toujours hospitalisée, notamment pour des blessures à la tête, la victime n'a pas pu être interrogée en raison de son état de santé. Elle reste dans un état grave à l'hôpital neurologique de Lyon.

La police a décidé, à la suite de la révélation de l’affaire dans la presse, de lancer un appel à témoins.

Une agression condamnée

Le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a condamné cette agression. Elle "n'est en aucun cas compatible avec les principes religieux que professe l'islam. La Mosquée de Lyon rappelle que la religion demeure de la responsabilité du musulman face à son créateur et que lui seul à le pouvoir de juger chacun d'entre nous pour ses actes et sa pratique religieuse. Nul homme n'a le pouvoir de se substituer à lui", a-t-il insisté.