Qui a abattu le chêne de Treiber ?

  • A
  • A
Qui a abattu le chêne de Treiber ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’arbre qui lui servait de boîte aux lettres pendant sa cavale a été abattu par un inconnu.

Un chêne de la forêt de Bombon, en Seine-et-Marne, a été abattu à la tronçonneuse par un inconnu cet été, révèle Le Parisien. Mais il ne s’agit pas de n’importe quel chêne, puisque l’arbre en question est celui qui a servi à Jean-Pierre Treiber de boîte aux lettres pendant sa longue cavale.

Accusé de l’assassinat de deux femmes, Jean-Pierre Treiber avait échappé aux forces de l’ordre pendant plus de dix semaines. Pour garder le contact avec sa famille, ce dernier avait même mis en place une discrète "boîte aux lettres", au pied d’un arbre ayant une signification personnelle pour lui et sa compagne, Blandine Stassart.

"Oui le chêne a bien été abattu", a confirmé l’Office National des Forêts (ONF) à Europe1.fr, sans pouvoir déterminer si l’arbre abattu était sur un domaine privé ou sur les forêts départementales. "Si le terrain où le chêne a été abattu appartient au département, le Conseil Général peut dresser un procès verbal et porter plainte. Si ce n’est pas le cas, cette affaire ne nous concerne pas", a précisé le responsable de la communication de l’ONF.

Le cœur gravé emporté

L’arbre était reconnaissable au cœur gravé sur l’écorce par le fugitif. Par vengeance ou par fascination, cette partie de l’arbre a également été découpée et même emportée.

Accusé du meurtre de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier, Jean-Pierre Treiber s’était évadé de la prison d’Auxerre, avant de réaliser une longue cavale qui a duré presque tout l’automne 2009. Il s'est suicidé dans sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis, en février 2010.