Quand la police tire sur la mauvaise personne

  • A
  • A
Quand la police tire sur la mauvaise personne
Le véhicule de l'automobiliste qui a essuyé les tirs de la police.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les policiers ont confondu une automobiliste de Carcassonne avec un fugitif évadé de Béziers.

Mauvaise cible. Choquée mais indemne. Une automobiliste de Carcassonne a essuyé une rafale de tirs, mardi, à Carcassonne : les policiers ont confondu sa voiture avec celle d’un fugitif évadé de la prison de Béziers. Au total, huits coups de feu ont été tirés par les policiers.

Le pire évité de justesse. "C’est un truc de fou", a confié la sœur de la victime au micro d’Europe 1. Les faits se sont déroulés alors que la femme se rendait dans un supermarché local pour faire ses courses. Sur le trajet, l’automobiliste s’est soudain vue prise pour cible de policiers en civil. Ces derniers ont indiqué avoir vu "un véhicule ressemblant" à celui qu’ils recherchaient et dont l'immatriculation était également proche, a fait savoir Antoine Leroy, le procureur de la République. 

Apeurée. La conductrice, sans doute apeurée à la vue d'hommes agissant en civil ne s'est pas arrêtée. Pour cette raison, les policiers ont alors tiré dans les pneus. "Elle pensait que c’était un dingue qui se mettait à tirer sur les gens", a confié la sœur de la jeune femme. Qui a "baissé la tête et a accéléré".

Hébétés. "Il y aurait eu un contre-jour et les policiers n’auraient pas vu le conducteur, a rapporté la sœur de la victime. Une explication qui ne la satisfait toutefois pas. "On ne tire pas comme ça sur les gens", a confié à Europe1. La conductrice s’en est néanmoins sortie sans blessures, mais traumatisée. "Elle regardait ses mains et son corps pour voir d'où le sang pourrait couler", a confié sa soeur. Avant de conclure : "On est hébété de voir que quelque chose comme ça puisse se passer".

L'IGPN saisie. L'inspection générale de la police nationale, la police des polices, a été saisie mercredi par Antoine Leroy, le procureur de la République de Carcassonne, pour faire toute la lumière sur cette affaire.