Quand la fourrière enlève... des enfants

  • A
  • A
Quand la fourrière enlève... des enfants
@ maxppp
Partagez sur :

La mésaventure est arrivée deux fois vendredi, dont une avec un bébé trois semaines.

Grosse frayeur pour une mère de famille, vendredi matin, à Paris. Une mère, qui avait mal garé sa voiture aux vitres teintées, a eu la désagréable surprise de voir la fourrière l'enlever avec son bébé qu'elle avait laissé à l'intérieur.

Les faits se sont déroulés à l'heure où les parents viennent déposer leurs enfants. Plusieurs voitures mal garées devant une école maternelle de la rue Decamps, dans le 16e arrondissement de Paris, sont enlevées par la fourrière. En retournant à l'emplacement où est garée sa voiture, une mère de famille découvre avec stupeur que son véhicule - avec son nourrisson à l'intérieur - n'y est plus.

On pleurait toutes les deux. Paniquée, elle demande de l'aide aux mères de famille toujours présentes devant l'école. L'un dentre elle accepte alors de la conduire à la fourrière de l'avenue Foch. Là, les deux femmes en pleurs retrouvent le bébé dans la voiture enlevée. "J’ai emmené la maman à la fourrière. Elle a récupéré son bébé parmi toutes les voitures. On pleurait toutes les deux !", raconte la mère de famille au Parisien, dénonçant au passage une "embuscade de la fourrière qui enlève des voitures qui ne gênent pas".

Soulignant le caractère "exceptionnel" de ce type d'événements, la préfecture de police a diligenté "une enquête administrative" pour comprendre pourquoi les employés n'ont pas vu le bébé dans la voiture. Le personnel de la fourrière doit être entendu prochainement.

Loi des séries. Un incident similaire est survenu non loin de là, dans le XVIIème arrondissement, une heure plus tard, avec un autre véhicule en stationnement gênant à l'arrière duquel était un enfant de neuf ans. Mais celui-ci, plus grand, "a bougé", signalant ainsi sa présence aux employés. Son père se serait manifesté dans la journée auprès du commissariat pour se plaindre. De leur côté, les policiers dénoncent le caractère irresponsable des parents qui laissent leurs enfants dans des véhicules sans surveillance.