Pyrénées : un randonneur retrouvé vivant après cinq nuits passées dans une crevasse

  • A
  • A
Pyrénées : un randonneur retrouvé vivant après cinq nuits passées dans une crevasse
Image d'illustration@ PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

L'homme a vraisemblablement chuté dans la crevasse vendredi tandis qu'il effectuait une randonnée. Il s'en sort quasiment indemne. 

Un randonneur porté disparu depuis le 20 mai a été retrouvé vivant mercredi matin par les gendarmes dans une crevasse de 10 à 15 mètres de profondeur dans le secteur de La Pierre Saint-Martin (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé la gendarmerie.

Un vrai miraculé. "L'homme est conscient, il parle et porte quelques blessures. C'est un vrai miraculé. Il semblerait qu'il ait chuté dès vendredi" dans la soirée, a indiqué le lieutenant Sébastien Grandclément, commandant du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) d'Oloron-Sainte-Marie. Agé d'une quarantaine d'années, le randonneur devait être évacué vers un hôpital proche. Il souffre de blessures aux chevilles et d'hypothermie, a précisé le colonel William Vaquette, qui commande le groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques. Selon le lieutenant Grandclément, les premières indications données par l'homme laissent penser qu'il "aurait passé cinq nuits au fond de ce trou", sur un sol neigeux, "et il s'en sort quasiment indemne."

Localisé vers 11h. Le Béarnais était parti seul vendredi en randonnée à La Pierre Saint-Martin. Dès le lendemain, un important dispositif de secours avait été déployé pour tenter de le retrouver, mobilisant le PGHM d'Oloron, le groupe montagne gendarmerie d'Oloron et de Mauléon, les pompiers de secours en montagne de Pau, un hélicoptère de la Sécurité civile ainsi que des secours de la Guardia Civil espagnole. La victime a été localisée mercredi vers 11h après avoir répondu "en gémissant" aux appels des secouristes, qui s'arrêtaient systématiquement devant les failles situées sur l'itinéraire probable du randonneur. Les sauveteurs ont mené les recherches dans des "conditions difficiles et dangereuses au regard du site et des conditions météorologiques des derniers jours", a souligné le colonel Vaquette, rendant hommage aux quatre gendarmes qui ont perdu la vie la semaine dernière dans un accident d'hélicoptère près de Cauterets (Hautes-Pyrénées).