Pyrénées : deux morts dans les inondations

  • A
  • A
Pyrénées : deux morts dans les inondations
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux automobilistes ont perdu la vie mardi et mercredi, emportés avec leur véhicule par les flots.

Les fortes pluies tombées dans le sud de la France depuis mardi ont fait deux victimes. Deux automobilistes dont les véhicules ont été emportés par les flots du Réat, un cours d’eau habituellement à sec.

Une première victime a été découverte mardi. Ce père de famille de 41 ans a été emporté par les eaux dans sa voiture à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, alors qu'il se rendait à son travail. Un deuxième décès a été constaté mercredi matin, au sud de Perpignan. La victime, âgée de soixantaine d'années, se trouvait dans sa voiture immergée dans le même cours d'eau, à quelques mètres d'un passage à gué pourtant fermé, sur le territoire de la commune de Villeneuve-de-la-Raho, dans le même département.

Alertés, les pompiers et les gendarmes n'ont pu sauver le conducteur de la voiture, un homme âgé d'une soixantaine d'années. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'accident serait survenu dans la nuit.

Alerte orange de Météo France maintenue

Météo France avait placé plusieurs départements du sud de la France en alerte orange "pluie et inondation" en raison des intempéries de ces derniers jours. Mercredi en milieu de journée, cette alerte était toujours valable pour les départements de l’Aude, de l’Hérault, des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques.

Météo France précise que l'épisode ne "présente pas d'intensités de pluies exceptionnelles mais des cumuls demandant un suivi particulier, notamment en termes de réaction des cours d'eau". Tous les passages à gué du département sont fermés à la circulation à la demande de la préfecture, qui appelle à la vigilance.

Evacuations à Cucsac d'Aude

Dans l'Aude, environ 200 personnes ont même été évacuées par mesure de sécurité dans la commune de Cuxac d'Aude, située dans une cuvette. Une partie du nord de la ville est inondée et la plupart des axes routiers qui mènent à la commune sont coupés. Or le niveau de l'Aude continue de monter dans cette commune où cinq personnes, dont deux enfants, avaient déjà trouvé la en 1999.

"Depuis 12 ans, nous attendons les digues de protection qui sont promises et attendues par tout le monde", a réagi le maire de la commune Jacques Pociello. "J'en profite pour dire que nous allons nous battre de plus belle pour que nous puissions obtenir la transparence de l'ouvrage RFF (Réseau Ferré de France) dans la totalité de la traversée des basses plaines de l'Aude : cela deviendrait une digue qui empêcherait l'écoulement de la crue. Alors imaginez qu'ajourd'hui on ait une digue qui empeche l'écoulement de cete crue, cela noierait complètement les habitations", a-t-il ajouté.