Proxénétisme : DSK veut s'expliquer

  • A
  • A
Proxénétisme : DSK veut s'expliquer
L'hôtel Carlton de Lille est au coeur d'un réseau de proxénétisme.@ MAXPPP
Partagez sur :

Il demande à être entendu après des rumeurs le liant à l'affaire du Carlton de Lille.

L'affaire du Carlton de Lille fait une petite virée à New York. Le nom de Dominique Strauss-Kahn serait apparu au cours de l'enquête sur un réseau de proxénétisme dans plusieurs hôtels de luxe lillois. L'ancien patron du FMI demande à être entendu pour mettre fin aux "insinuations malveillantes".

Des prostituées à New York pour DSK ?

Des prostituées, entendues dans le cadre de l'affaire, auraient affirmé aux enquêteurs avoir été envoyées à New York. Parmi les clients bénéficiaires des services de ces filles, figurerait Dominique Strauss-Kahn, croit savoir Le JDD. Des investigations seraient donc menées pour éclaircir les conditions dans lesquelles des professionnelles de "Dodo la Saumure", un proxénète français installé en Belgique, se sont rendues à New York "fin 2010".

Dominique Strauss-Kahn a demandé dimanche à être "entendu le plus rapidement possible par les juges" en charge de l'enquête. L'ancien directeur général du FMI a expliqué sa démarche par sa volonté qu'il "soit mis un terme aux insinuations et extrapolations hasardeuses et encore une fois malveillantes".

Son audition en tant que témoin par les enquêteurs est envisagée, "comme des tas d'autres personnes", mais une éventuelle convocation n'est pas prévue "dans un proche avenir", a par ailleurs affirmé une source proche du dossier. En l'état actuel des investigations menées par deux juges d'instruction lillois, DSK apparaît de manière "largement secondaire", "on est loin du coeur du dossier", selon cette source, qui assure que les principaux mis en cause ont déja été déférés devant les juges.

Trois hôtels fermés administrativement

Cinq personnes ont en effet déjà été mises en examen dans le dossier, dont un avocat lillois, le propriétaire du Carlton, son directeur et son chargé des relations publiques. Des policiers sont aussi mis en cause. Le Carlton, mais également deux autres hôtels de luxe de Lille détenus par le même propriétaire, font l'objet d'une fermeture administrative, qui prendra effet lundi matin. Ce dossier devrait se développer cette semaine avec l'audition attendue de plusieurs policiers pour déterminer leur rôle éventuel dans un présumé réseau.