Procès Kabou : "quand va-t-on comprendre que cette femme délire ?"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le procès de Fabienne Kabou se poursuit mercredi devant la cour d'assises du Pas-de-Calais. Les jurés vont devoir déterminer jusqu'où va son altération mentale. 

Qui est vraiment Fabienne Kabou ? La personnalité de cette femme est au cœur de l’audience devant la cour d’assises du Pas-de-Calais mercredi . Cette femme est jugée depuis le début de la semaine pour avoir abandonné sa fille de 15 mois sur une plage de Berck-sur-mer à marée montante. Mardi, elle a glacé la salle d’audience en disant qu’à son retour à Paris, elle avait "l’attitude de quelqu’un qui est allé faire une course". L’avis des experts psychiatres est attendu mercredi car ils vont devoir donner des précisions à la cour d’assises sur le degré de folie de Fabienne Kabou.

"Je ne suis pas toute seule dans ma tête". L’une des expertises dont Europe 1 a pris connaissance révèle le discours effarant de la jeune femme ainsi que son sentiment permanent d’être en danger avec sa fille. Elles auraient été "victimes de puissances maléfiques qui leur veulent du mal". "Je ne suis pas toute seule dans ma tête", dit Fabienne Kabou à la barre, avant d’ajouter qu’elle perçoit des bruits étrangers dans les murs ou encore qu’elle voit "la chaîne-hifi s’allumer toute seule".

"Elle est dans le délire". Pour son avocate, Maître Roy-Nansion, la question de l’état mental de Fabienne Kabou se pose. "Elle est très mal. Quand va-t-on comprendre que cette femme délire ? Même là, dans la salle d’audience du Pas-de-Calais, elle est dans le délire", explique-t-elle à Europe 1. Et la difficulté du procès de Fabienne Kabou réside bien dans le paradoxe de sa personnalité. C’est une femme d’une intelligence supérieure, toujours en quête de raison et pourtant habitée par l’irrationnel. Pour la juger, les jurés devront donc déterminer jusqu’où va son altération mentale.