La fille aînée de Dominique Cottrez : "on veut qu'elle revienne"

  • A
  • A
Partagez sur :

La fille aînée de Dominique Cottrez, jugée pour octuple infanticide, a imploré mercredi les jurés d'être cléments avec sa mère. 

Elle est au bord des larmes en permanence. Emeline est la fille aînée de Dominique Cottrez, jugée aux assises du Nord pour avoir étranglé huit de ses nouveau-nés. Au micro d'Europe 1, elle espère que le jury sera indulgent et que sa mère ne retournera pas en prison. 

"C'est une maman comme toutes les mamans". "Je ne veux pas qu'elle retourne en prison", demande Emeline, "car j'ai besoin d'elle et puis son petit-fils aussi". "Elle a toujours été là pour nous", poursuit-elle, "c'est une maman comme toutes les mamans de toute façon". "On sait que c'est grave mais on veut qu'elle revienne", répète-t-elle. 

"On aurait dû l'aider". Emeline regrette aussi de ne pas avoir aidé sa mère. "On aurait dû voir que ça n'allait pas", dit-elle, avant de livrer une tentative d'explication : "je suis un peu comme ma mère, on ne se dit pas 'je t'aime'. Ça a toujours été comme ça dans la famille". 

"J'étais proche de mon grand-père". Lundi, Dominique Cottrez avait avoué à la barre n'avoir jamais été violée par son père. Un choc pour sa fille qui explique avoir mal vécu les accusations d'inceste de sa mère car elle était "proche de son grand-père". "Mais", ajoute-t-elle aussitôt, "je ne lui en veux pas de toute façon" parce que "tout le mal qu'elle nous a fait, elle le regrette". Emeline ne sait pas pourquoi sa mère a inventé ce mensonge : "peut-être qu'ils ont trop insisté avec elle et elle est tombée dans le truc", avance-t-elle. 

Comprendre la souffrance de sa mère. "J'espère que le jury va être indulgent", conclut Emeline qui invoque "tout la souffrance qu'elle a eu vis-à-vis de son poids et vis-à-vis des autres personnes". Et malgré tout le tragique de la situation, Emeline garde espoir : "on va prendre du recul et on va parler de tout ça".