Prison ferme pour le père d’une élève

  • A
  • A
Prison ferme pour le père d’une élève
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

Il a été condamné pour avoir frappé la conseillère d’éducation d’un collège, en Haute-Garonne.

Sarmento Agostinho Pires a été condamné mercredi à cinq mois de prison, dont deux mois ferme, devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Ce père de famille de 41 ans était jugé pour avoir frappé la conseillère d’éducation du collège de Cugnaux, en Haute-Garonne, où était scolarisée sa fille.

Bousculée et giflée

L’altercation remonte au 10 mars dernier. La collégienne raconte à son père que la conseillère d’éducation l’a frappée, ce que des témoins démentiront par la suite. L’homme décide alors de s’introduire dans l’établissement scolaire où il insulte la conseillère d’éducation, la bouscule avant de la gifler.

Le père a reconnu à la barre avoir "très mal agi". "Cet homme a des débordements impulsifs mal contrôlés. Il idéalise sa fille qu'il ne voit pas telle qu'elle est", indique une expertise psychiatrique, citée par La Dépêche.

Quelle relation père-fille ?

"Cet homme est arrivé pour faire le vengeur masqué sans demander d'explication et en prenant au pied de la lettre ce que sa fille lui avait dit", a déploré de son côté le procureur, parlant de faits "inadmissibles".

Le père de famille a également été condamné à verser 1.500 euros à la conseillère au titre de préjudice moral, à l'euro symbolique pour dommages et intérêts au collège de Cugnaux, et à 200 euros d'amende pour être entré indûment dans l'enceinte du collège. Sa fille, elle, a été exclue de l’établissement.