Prise d'otages sanglante à Dijon

  • A
  • A
Prise d'otages sanglante à Dijon
Le forcené a retenu les parents de son ex-concubine, venus récupérer les affaires de leur fille.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un forcené a tué la mère de son ex-concubine lundi soir, avant de se suicider.

La prise d'otages a fini dans le sang. Un homme d'une trentaine d'années a séquestré lundi soir les parents de son ex-concubine à Dijon, avant de tuer la mère et de se suicider. Les parents étaient venus récupérer les affaires de leur fille, qui n'avait pas eu le courage de venir elle-même après une rupture difficile.

C'est en fin de soirée, vers 22h30, que les forces de l'ordre ont pu pénétrer à l'intérieur de l'appartement du centre-ville de Dijon, où ils ont "découvert le corps de la dame et de l'auteur de la séquestration". Le conjoint, lui, "a été retrouvé prostré ", selon le procureur de la République à Dijon, Eric Lallement.

La fille donne l'alerte

Ce dernier s'est refusé à confirmer la piste selon laquelle le forcené aurait pu tuer son ex-belle-mère, âgée de 53 ans, avant de se donner la mort. Cette hypothèse est toutefois privilégiée par les enquêteurs et un point presse est prévu mardi, en fin de matinée.

Peu avant 16 heures, le couple s'est rendu chez le jeune homme de 28 ans, déjà condamné auparavant pour des faits de violence sur sa précédente compagne. Inquiète de ne pas voir revenir ses parents, la fille a prévenu la police, réclamant même une intervention du Samu pour son ex-concubin qui avait "pété les plombs" selon elle.

Une fois sur place, les forces de l'ordre ont été accueillies par un coup de feu tiré depuis l'intérieur du logement. La rue a alors été bouclée et le groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) de Lyon a pris position. Mais une fois à l'intérieur, les policiers n'ont trouvé que les deux corps et le père. "Choqué", il a été transporté à l'hôpital.