"Poursuivi" par son GPS, il marche sur l'A34

  • A
  • A
"Poursuivi" par son GPS, il marche sur l'A34
@ Capture d'écran site du journal l'Union
Partagez sur :

Suivi pour des troubles psychiatriques l'homme a été transféré à l’hôpital.

Une patrouille de la direction interrégionale des routes de l'EST a eu une belle surprise lundi, selon le journal L'Union, qui rapporte l'histoire. Dans la Marne, sur l'A34 entre Reims et Rehtel, elle a aperçu un piéton qui avait garé sa voiture sur la bande d’arrêt d'urgence aux alentours de 10h30. Lorsque les hommes de la patrouille lui ont demandé de remonter en voiture, il leur a opposé un refus obstiné, justifié par des arguments politiques mais pour le moins farfelus.

L'homme a expliqué que des "voix" transmises par "ondes satellitaires" depuis le ministère de la Justice et le ministre Jean-Pierre Chevènement (qui a quitté la place Beauveau depuis 2000), lui avaient intimé l'ordre de s'arrêter et de descendre de voiture. L'homme a expliqué qu'il était également "poursuivi par son GPS" et qu'il tentait ainsi de lui échapper. Dépêchés sur place, les gendarmes finissent par comprendre, en obtenant le nom d'un médecin s'occupant du piéton de l'A34 : l'homme est suivi pour des troubles psychiatriques, mais le docteur ne l'avait pas vu depuis plusieurs mois. Car il allait mieux...L'homme a finalement été transféré aux urgences psychiatriques du CHU de Reims, dans la Marne.