Pourquoi on ne peut pas parler de nouvelle "affaire Benzema"

  • A
  • A
Pourquoi on ne peut pas parler de nouvelle "affaire Benzema"
@ AFP
Partagez sur :

Le footballeur, aux prises avec l'affaire du chantage à la sextape, a également été entendu dans une enquête pour blanchiment visant une société dont il est actionnaire. Son avocat le dit "victime".

L’entourage de Karim Benzema le met décidément dans de sales draps. Déjà aux prises avec l'affaire du chantage à la sextape, l'attaquant du Real Madrid a également été entendu il y a plusieurs semaines dans une enquête pour blanchiment visant une société dont il est actionnaire. Pas question toutefois de parler d’une nouvelle "affaire Benzema". Contrairement à celle de la sextape, pour laquelle Karim Benzema est mis en examen, le joueur a cette fois été entendu comme simple témoin. "A ce stade, aucune mise en cause de Karim Benzema n'est envisagée", a affirmé une source judiciaire.

Un fiasco financier pour Benzema. Dans cette affaire, le joueur vedette du Real Madrid pourrait presque être présenté comme une victime, puisqu’il a perdu 2 millions d'euros à cause de son entourage, révèle Libération. L'attaquant tricolore est l'actionnaire principal de la société BH Event’s, qui a racheté un fonds de commerce à Paris, à deux pas des Champs-Elysées. Dans cette transaction assez douteuse, Karim Benzema s'est porté caution, mais il a entièrement délégué tous ses pouvoirs à son associé. Sauf que l'opération a viré au fiasco financier.

Une enquête ouverte. La justice se demande si l'achat et la construction du restaurant n'ont pas servi à blanchir des fonds, pour partie issus du trafic de stupéfiants. A l’origine, cette enquête menée par les enquêteurs du Service national des douanes judiciaires (SNDJ) était ouverte pour trafic de drogue. Mais au fil des écoutes judicaires, les douaniers ont découvert que l'entourage de Karim Benzema apparaissait dans l'affaire avec des soupçons de blanchiment. En septembre dernier, une information judiciaire, confiée au juge financier Renaud van Ruymbeke, a donc été ouverte pour blanchiment en bande organisée.

Et Benzema dans tout ça ? C'est la raison pour laquelle le joueur a été entendu comme simple témoin. A ce stade, il n'y a aucune poursuite judiciaire contre lui dans ce dossier. Il n'est pas impliqué dans l'affaire. Au contraire, il se considère même comme victime. Une nouvelle fois trahi par son entourage sulfureux avec lequel il n'a jamais voulu couper les ponts. Dans l’affaire de la sextape à l'encontre de son coéquipier Mathieu Valbuena, c‘est un des proches qui aurait servi d’intermédiaire entre Karim Benzema et des maîtres chanteurs. L’attaquant des Bleus s’était vu demander de convaincre Mathieu Valbuena de payer une somme d’argent pour que sa sextape ne soit pas divulguée.

Depuis cette affaire, l'attaquant de l'équipe de France est menacé de ne pas participer à l'Euro-2016. Si son contrôle judiciaire lui interdisant de le rencontrer a été levé vendredi, sa sélection continue de faire débat. Cette semaine, le ministre des Sports Patrick Kanner et le Premier ministre Manuel Valls ont estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour qu'il revienne chez les Bleus. Le joueur est mis en examen pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs".