Polynésie : un père de famille battu à mort à Bora Bora

  • A
  • A
Polynésie : un père de famille battu à mort à Bora Bora
@ AFP
Partagez sur :

Un jeune homme de 23 ans a été mis en examen et écroué mercredi  en Polynésie, soupçonné d'avoir battu à mort un père de famille sur l'île de Bora Bora.

Il s'est acharné contre sa victime après avoir été simplement bousculé. Un jeune homme de 23 ans a été mis en examen et écroué mercredi en Polynésie, soupçonné d'avoir battu à mort un père de famille, sur l'île de Bora Bora.

Légèrement bousculé. L'agression s'est déroulée dans la nuit de dimanche sur cette île plus connue pour son tourisme de luxe que ses faits divers. Au volant de sa voiture, Sandy Ellacott, 34 ans, croise la route de deux homme soûls. Parce qu'il aurait légèrement bousculé l'un d'eux, il est pris en chasse, rattrapé et bloqué, selon les éléments de l'enquête.

Il s'acharne sur la victime. L'un des deux hommes, celui de 23 ans, se serait alors acharné contre la victime, lui portant de multiples coups de pieds à la tête. Transporté dans un état critique à l'hôpital, il est décédé des suites de ses blessures, mardi.

Le deuxième suspect laissé libre. Le deuxième homme mis en cause, qui n'aurait pas porté de coups, a été mis en examen pour violence volontaire avec arme (son véhicule) et non assistance à personne en danger. Il a été laissé libre mais placé sous contrôle judiciaire.

Des marches blanches organisées. L'annonce de la mort de Sandy Ellacott, fils du président de l'association locale de secours en mer, a suscité une vague d'émotion dans cette collectivité française du Pacifique, notamment sur les réseaux sociaux. Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, tout comme le leader de l'opposition, Oscar Temaru, ont dénoncé ce drame. La famille de la victime a appelé à une marche blanche samedi à Tahiti et Bora Bora.