Policier tué : un appel à témoins

  • A
  • A
Policier tué : un appel à témoins
Partagez sur :

VIDEO - Objectif de la police : retrouver des "membres de l'organisation terroriste ETA".

Le procureur de la République de Paris, en charge de la section anti-terroriste, a demandé vendredi de diffuser un appel à témoins pour faire progresser l’enquête sur la mort mardi soir du brigadier-chef Jean-Serge Nerin. Cet "homicide volontaire" est attribué à "des membres de l’organisation terroriste ETA", précise le communiqué.

Les enquêteurs cherchent notamment des témoins présents mardi 16 mars de 9 heures à 10h30 environ au centre commercial Carrefour de Villiers-en-Bière, situé route nationale 7. Il s’agit de permettre "l’identification et la localisation des individus représentés sur les photographies suivantes".

Image officielle des personnes recherchées après le meurtre du policier.

Ces images ont été captées par une caméra de vidéosurveillance. Selon une source policière, un ancien policier à la retraite aurait aperçu le groupe, qui lui semblait suspect, dans les allées du supermarché et a pensé à alerter les services concernés.

Le communiqué demande également de donner "tous renseignements concernant deux membres présumés d’ETA. Le premier est Joseba Fernandez-Aspurz, 27 ans, qui a été arrêté sur les lieux de la fusillade.

Joseba Fernandez-Aspurz

Le second est Arkaïtz Aguirregabiria-Del-Barrio, 27 ans, présenté comme un "haut responsable de l’appareil militaire de l’organisation terroriste susceptible d’avoir participé aux faits, en fuite".

Arkaïtz Aguirregabiria-Del-Barrio

Les enquêteurs sont enfin à la recherche des véhicules qui auraient été utilisés par les membres présumés de l’ETA avant les faits, une Peugeot 307 noire et une Citroën C4 verte, et après les faits une Renault Espace de type 4 bleu clair. Des voitures qu'ils pourraient toujours utiliser.

Avant les faits, les suspects se seraient trouvés en compagnie d’une femme aux cheveux clairs âgée de 30 à 40 ans. Aucune image d'elle n'a été diffusée. Elle aurait été vue par les policiers au moment de la fusillade mortelle.

Toute personne en possession d’un élément susceptible d’aider l’enquête peut utiliser le numéro vert, ouvert 24 heures sur 24 : 08 00 95 80 81 ainsi que sur l’adresse mail dcpj-etat-major-alertes@interieur.gouv.fr.

Cet appel à témoins est diffusé suite à une réquisition officielle envoyée à Europe 1.