Pôle emploi : une employée soupçonnée d'avoir détourné 450.000 euros

  • A
  • A
Pôle emploi : une employée soupçonnée d'avoir détourné 450.000 euros
@ .PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Elle a été mise en examen mercredi pour détournements de fonds publics. 

La supercherie bien rodée durait depuis des années. Une employée de Pôle Emploi de Morlaix en Bretagne a été placée en garde à vue mardi après des soupçons d'un détournement de 450.000 euros à partir des comptes de l'agence. Elle a depuis reconnu les faits qui lui sont reprochés, rapporte Ouest France

Faux chômeurs pour vrais versements. Il y a trois ans, l'employée, âgée d'une cinquantaine d'années, avait trouvé le moyen de s'enrichir facilement. Après avoir créer des fichiers de chômeurs fictifs et une fois les versements effectués sur leurs comptes bancaires, elle récupérait les sommes en les virant sur son propre compte. Des détournements qui s'élèvent en tout à une somme de 450.000 euros. 

Achats compulsifs. Mardi, l’antenne de police judiciaire de Brest et le Groupe d’intervention régional (GIR) de Rennes ont placé l’agente en garde à vue au commissariat de Morlaix. Devant les preuves avancées par les enquêteurs, l'employée a reconnu les malversations. Elle souffrirait aussi d'achats compulsifs qu'elles peineraient à réfréner. Avec l'argent de Pôle emploi, elle a acquis entre autres des biens immobiliers qui ont commencé à être saisis.

Licenciement. La suspecte, déférée mercredi soir devant un juge d'instruction de Brest, a été mise en examen pour détournements de fonds publics. Une procédure de licenciement est aussi en cours.