Perpignan : un homme recherché pour avoir foncé avec sa Porsche sur des policiers

  • A
  • A
Perpignan : un homme recherché pour avoir foncé avec sa Porsche sur des policiers
Dans la Porsche, les policiers ont découvert le document d'identité d'un homme de 31 ans, lié au grand banditisme et sous le coup d'un mandat d'arrêt du TGI de Lille pour association de malfaiteurs.@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

À 6h30 lundi, l'homme, pouvant avoir un lien avec le grand banditisme, a foncé sur une voiture de la Police aux frontières, blessant légèrement un policier.

Un homme pouvant avoir un lien avec le grand banditisme est activement recherché après avoir foncé avec une Porsche sur des policiers à Perpignan, blessant légèrement l'un d'entre eux, a-t-on appris jeudi de sources proches de l'enquête.

Le passager interpellé puis remis en liberté. Le passager du véhicule, qui est immatriculé en Allemagne, a été interpellé. Mais il a été remis en liberté après sa garde à vue, aucune charge ne pouvant être retenue contre lui, a précisé jeudi soir une source policière. La Porsche avait été placée "sous surveillance comme pouvant être utilisé par des malfaiteurs", selon un enquêteur.

Un policier légèrement blessé. Les faits ont eu lieu lundi matin. À 6h30, au péage autoroutier du Boulou, dans les Pyrénées-Orientales, près de la frontière franco-espagnole, la Porsche évite un contrôle de la Police aux frontières (PAF) et fait demi-tour en prenant à contre-sens une bretelle d'autoroute pour se diriger vers Perpignan, selon les enquêteurs. Le bolide emprunte alors une avenue de Perpignan et se retrouve face à des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC). Elle fait demi-tour et fonce vers le véhicule des policiers de la PAF, qui l'avait suivi. Un policier est légèrement blessé dans le choc.

L'homme en fuite, aucune drogue ni arme retrouvées. Le conducteur réussit à s'enfuir à pied. Dans la Porsche, les policiers découvrent le document d'identité d'un homme de 31 ans, lié au grand banditisme et sous le coup d'un mandat d'arrêt du TGI de Lille pour association de malfaiteurs. "Il y a des fortes chances" que la pièce d'identité appartienne au conducteur recherché, mais "c'est en cours d'identification", a précisé un enquêteur. Aucune drogue ni arme n'ont été retrouvées dans la voiture de luxe.