Perpignan : les étranges 5.000 km de Benitez

  • A
  • A
Perpignan : les étranges 5.000 km de Benitez
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Les enquêteurs de la PJ cherchent à reconstituer les inexplicables trajets du père de famille.

Cela fait un mois jour pour jour qu’Allison, 19 ans, et sa mère Marie-Josée, 53 ans, n’ont pas donné signe de vie. Les policiers savent désormais que leurs téléphones portables ont cessé d'émettre chez elles le jour de leur disparition, le 14 juillet. Pour les enquêteurs, il s'est donc forcément passé quelque chose de grave, même si aucune trace suspecte n’a été relevée dans leur appartement à Perpignan. Les policiers étudient donc toutes les pistes, mais concentrent leurs investigations sur le père de famille, Francisco Benitez. Et notamment sur ses récents déplacements en voiture.

Une utilisation intensive de la voiture. Un détail intrigue particulièrement les enquêteurs : la voiture de Francisco Benitez a effectué plus de 5.000 km ces derniers temps, selon les informations recueillies par Europe 1. Les policiers cherchent donc à reconstituer les trajets de l’ancien légionnaire pour comprendre où il est allé et ce qui a pu le pousser à parcourir de telles distances, pour l’heure inexpliquées. Son GPS est en cours d'exploitation par les experts mais rien ne garantit qu'il a été utilisé.

Cet autre détail qui intrigue. L'enquête est d'autant plus compliquée que Francisco Benitez s’est suicidé le 5 août dernier. Son geste renforce les suspicions à son encontre, bien qu’il n’existe à ce jour aucune preuve contre lui. Le voile noir avec lequel il s’est recouvert le visage laisse perplexes les spécialistes de l'analyse criminelle, qui ont du mal à en comprendre la signification.

marie allison benitez FACEBOOK 930620

© COMPTES FACEBOOK DE MARIE ET ALLISON BENITEZ

Allison Benitez et sa mère Marie-Josée restent introuvables, tout comme Simone de Oliveira Alves, l'ancienne maîtresse de Francisco Benitez, disparue à Nîmes en 2004 dans des circonstances étrangement similaires, ce qui a poussé la justice à rouvrir l’enquête sur cette précédente disparition