Père de famille poignardé à Roubaix : le récit des deux suspects

  • A
  • A
Père de famille poignardé à Roubaix : le récit des deux suspects
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le procureur a lancé un appel à témoin pour essayer de démêler les versions des deux suspects mis en examen et écroués dans la nuit de mardi à mercredi.

INFO. Les deux jeunes hommes soupçonnés d'avoir poignardé un père de famille de 28 ans qui leur demandait de faire moins de tapage dans la nuit de samedi à dimanche à Roubaix , dans le Nord, ont été mis en examen et placés en détention dans la nuit de mardi à mercredi. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour "homicide volontaire", a indiqué Pascal Marconville, procureur adjoint de Lille.

>> LIRE AUSSI - Père de famille égorgé à Roubaix : deux suspects en garde à vue

Les suspects se rejettent la responsabilité. Ils étaient interrogés séparément et tous les deux s'attribuent exactement le même rôle : celui qui n'a rien fait et qui est arrivé après le meurtre. Chacun des deux accuse l'autre d'être allé au contact du père qui leur demandait de faire moins de bruit. Mais aucun des suspects n'aurait vu le coup mortel.

Leur récit : un rodéo qui tourne mal. En revanche, selon le procureur, les deux Roubaisiens sont d'accord sur ce qui s'est passé avant le drame. Au cours de cette soirée, les deux jeunes hommes auraient "fréquenté plusieurs débits de boissons", avant de monter à bord d'un véhicule stationné dans le quartier de l'Alma "avec les clefs sur le contact pour faire des tours du pâté de maison le plus vite possible", a expliqué le procureur.

Ils ont reconnu avoir volé le véhicule et l'avoir incendié, visiblement après que celui-ci eut perdu une roue en heurtant le trottoir, a-t-il ajouté. "Le bruit provoqué a entraîné la réaction de la victime, qui leur a demandé si ça leur semblait normal de mettre le feu à un véhicule, et de faire moins de bruit" et il s'est ensuivi alors un "échange d'injures" et une altercation, menant au décès du père de famille, a rapporté le magistrat.

>> LIRE AUSSI - Roubaix : il se plaint du tapage nocturne et se fait égorger

Un appel à témoins pour démêler le vrai du faux. Le premier suspect avait été interpellé 12 heures après les faits et le second s'était présenté de lui-même lundi après-midi dans les locaux de la police judiciaire de Lille, chargée de l'enquête. Tous deux sont âgés de 19 ans et défavorablement connus des services de police et de justice pour des faits de petite délinquance. Le procureur a lancé un appel à témoin pour essayer de démêler les versions des deux suspects.