Pédophilie : ils arrêtent leur voisin

  • A
  • A
Pédophilie : ils arrêtent leur voisin
L'homme arrêté par ses voisins aurait pris l'habitude de rôder dans ce parc du 15e arrondissement de Marseille pour proposer à des enfants de les photographier nus.@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Des Marseillais ont retrouvé un homme suspecté et l'ont livré à la police qui le recherchait.

Agé de 47 ans et surnommé "Zizou" par les habitants du quartier des Tours Marines, dans le 15e arrondissement marseillais, un individu était activement recherché par les forces de l’ordre depuis la découverte de photographies à caractère pédophiles. Mais ce sont finalement ses voisins qui l’ont arrêté et livré à la police, après s’être concertés pour "le mettre hors d'état de nuire".

A l’issue de cette capture peu banale, l’individu recherché a été placé en garde à vue, lundi vers 21 heures 30 à la permanence de nuit du commissariat de Marseille. Cet homme originaire d'Algérie, déjà connu des services de police pour des affaires de vol et de séjours irréguliers en France, était toujours en garde à vue mardi après-midi.

Il proposait aux enfants de les photographier nus dans un parc

Depuis plusieurs jours, des habitants du quartier suspectaient un homme d'agresser des enfants et de leur faire des propositions afin de les photographier nus dans un parc de l'arrondissement. Les riverains avaient même alerté leur élue, la sénatrice socialiste Samia Ghali, afin qu'elle dénonce les faits aux autorités locales.

La semaine dernière, la Brigade des mineurs avait donc fait voir aux riverains qui ont dénoncé les faits, des photographies et des films mettant en cause un suspect se livrant à des attouchements sur une enfant de huit ans. Les images, stockées une carte numérique, avaient été découverte par terre par un habitant qui, après les avoir visionné, avait prévenu les autorités. Certaines scènes se déroulaient notamment au parc Billoux, proche de la mairie de secteur, ce qui avait éveillé l’intérêt des enquêteurs.

"L'envie de le mettre hors d'état de nuire"

C’est grâce à ces photographies que plusieurs riverains ont pu identifier le suspect, qui se trouve être un habitant du quartier. "Une horreur… je ne souhaite à personne de voir de telles images atroces", a témoigné Hafid, qui côtoyait le suspect dans le club de football du quartier.

Ce dernier n’a donc pas hésité une seconde, se concertant avec les voisins pour rapidement retrouver le suspect. "Je n’ai pas hésité un seul instant. Il est clair qu’on a pris nos précautions mais l’envie de le mettre hors d’état de nuire a été plus forte", se défend-il.

"C’est la raison humaine qui nous a poussé à aller l’arrêter", témoigne Hafid :

Le suspect a été remis aux policiers de la Brigade Anti Criminalité (BAC) "pour éviter un lynchage", selon une source proche de l'enquête. Les investigations ont été confiées par le procureur Jacques Dallest à la brigade des mineurs de la Sûreté départementale.

"L'individu reconnaît les faits mais les minimise"

Le suspect devrait être déféré mercredi et une information judiciaire devrait être ouverte dans la journée pour "viols sur mineurs de quinze ans, agressions sexuelles et corruption de mineurs", a ajouté le procureur, en évoquant des faits "graves", les victimes étant "très jeunes". "Il contraignait les enfants (de sa compagne, ndlr) à des relations sexuelles de façon répétée et régulière. Il filmait ou se faisait filmer par l'un des enfants", a-t-il poursuivi.

"L'individu reconnaît les faits mais les minimise en disant notamment que les enfants voulaient faire l'amour avec lui, qu'il n'était pas violent avec eux et que la fillette l'avait provoqué", a souligné le magistrat. Déjà condamné à cinq reprises à de petites peines de prison ferme, l'homme, qui vivait de "petits boulots au noir", était animateur dans le club de football de la cité.