Péchenard : une enquête interne lancée

  • A
  • A
Péchenard : une enquête interne lancée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Elle est ouverte pour déterminer qui a révélé à la presse que le patron de la police a protégé son fils.

Qui a dévoilé que le directeur général de la police nationale (DGGPN), Frédéric Péchenard, est intervenu pour éviter des poursuites à son fils ? C'est la question que se pose la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP). Selon Le Point, elle a été saisie du dossier.

Les PV dévoilés étaient dans un coffre

C'est Le Parisien/Aujourd'hui en France qui a révélé, dans son édition de jeudi, que le patron de la police nationale serait intervenu en 2009 pour éviter des poursuites à l'encontre de son fils, interpellé à Paris pour état d'ivresse et outrage à agent. Le journal avait ainsi publié des extraits de deux procès-verbaux (PV) et d'une note de service pour révéler cette intervention et dévoilé que la plainte déposée par un gardien de la paix parisien pour outrage à agent n'avait engendré aucune poursuite judiciaire.

Selon Lepoint.fr, les PV de cette affaire étaient pourtant gardés dans le coffre du commissariat du VIIIe arrondissement. La DSPAP a entendu tous les commissaires qui se sont succédés dans cet arrondissement depuis février 2009. Elle s'intéresse également à une réunion qui a eu lieu entre officiers durant laquelle l'affaire du fils Péchenard aurait été évoquée.

Cette affaire est un nouveau cas de passe-droit qui fait suite à "l’affaire Dufeigneux", dévoilée par Europe 1 la semaine dernière, dans laquelle le chef de cabinet adjoint du Premier ministre avait évité un embarrassant contrôle d’alcoolémie, avant d'être poussé à la démission et de perdre son mandat local.