Pauline : "Parents soyez vigilants"

  • A
  • A
Pauline : "Parents soyez vigilants"
@ Max PPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Une marche blanche a été organisée mercredi en l'hommage de Pauline qui s'est suicidée.

"Parents soyez vigilants". A l'occasion de la marche blanche en l'honneur de sa fille, la mère de Pauline, a tenu à alerter sur les conséquences des violences à l'école. Et pour cause, sa fille, une jeune collégienne de 12 ans, s'est suicidée la semaine dernière, à Eleu-dit-Leauwette, dans le Pas-de-Calais. La jeune fille a mis fin à ses jours avec le fusil de chasse de son père. Les premiers éléments de l'enquête laissaient entendre que le mal-être de l'adolescente avait une origine plus scolaire que familiale.

Une marche blanche regroupant plus de 700 personnes a été organisée dans sa ville d'origine. Brigitte, la mère de Pauline veut prévenir les familles : "Pour qu'aucun parent ne ressente cette douleur incommensurable et qu'aucun autre enfant n'en arrive à mettre fin à ses jours. Pour que plus jamais aucune autre maman ne se retrouve, comme je peux me retrouver, avec un tel chagrin et le cœur brisé.

"Pour qu'aucun parent ne ressente cette douleur" :

Les parents de Pauline auraient d'ailleurs décidé de porter plainte pour diffamation et non assistance à personne en danger contre le principal du collège Jean-Jaurès de Lens. "Je ne reproche pas aux enfants qui ont vu les brimades et qui n'ont rien fait. Ce ne sont que des enfants. Mais maintenant il faut parler, pour Pauline et pour sa famille, pour qu'elle ne soit pas partie pour rien et pour qu'aucun autre enfant n'ait à subir cette souffrance", témoigne Brigitte.

"On pourra vous protéger"

La mère de famille incite les parents à être à l'écoute de la souffrance de leurs enfants. "Parents soyez vigilants. Voisins et amis n'ayez pas peur d'alerter la famille quand vous apprenez qu'un enfant souffre de violence verbale, physique, ou morale à l'école. Pour tous les enfants, en cas de violence physique ou verbale, parlez, exprimez vous auprès de proches, de gens en qui vous avez confiance. Vous entendrez sans doute : 'si tu parles on te tue'. Mais dès lors que vous parlerez on pourra vous protéger et vous aidez."

Devant la maison où la jeune fille s'est donné la mort à Eleu-dit-Leauwette la veille de la rentrée scolaire, les participants à la marche ont déposé des roses blanches autour de son portrait, avant de lâcher des ballons blancs ou rouges.

Le ministre de l'Education Luc Chatel a annoncé mercredi le lancement d'une campagne de sensibilisation contre le harcèlement à l'école.