Patron tué : la secrétaire mise en examen

  • A
  • A
Patron tué : la secrétaire mise en examen
La secrétaire du patron tué la semaine dernière a avoué être l'auteur du meurtre.@ MAXPPP
Partagez sur :

La femme a avoué avoir tué son patron de plusieurs coups de feu la semaine dernière.

La secrétaire du chef d'entreprise de la Loire, tué de trois balles la semaine dernière, a avoué être l'auteur du meurtre. Elle a été mise en examen pour assassinat samedi. Le corps sans vie de Philippe Gletty avait été retrouvé dimanche dernier en rase campagne, près de Saint-Etienne.

Un motif "professionnel"

La secrétaire de direction de la société Princeps Alu a déclaré durant sa garde à vue avoir agi pour un "motif professionnel", a expliqué le parquet, qui a demandé le mandat de dépôt. Le parquet n'a en revanche pas indiqué si elle entretenait une liaison avec son employeur.

La femme de 41 ans s'était rendue elle-même à la gendarmerie jeudi pour passer des aveux. "Ses déclarations ont été corroborées par les éléments techniques relevés par les enquêteurs. Une partie des objets pris sur le défunt, délesté de son téléphone portable et de son portefeuille, a été retrouvée", a déclaré le procureur de la République de Saint-Etienne, Jean-Daniel Régnauld.

Les faits remontent au 27 février, jour de la disparition de la victime, ce qui explique qu'il n'y ait pas eu d'utilisation de son téléphone portable ou de ses cartes bancaires depuis. La secrétaire encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre présumé avec préméditation. Elle aurait tué Philippe Gletty à l'aide d'une arme de poing de petit calibre appartenant à son mari, qui a été retrouvée par les enquêteurs