Pas de poursuite pour les ados retenues

  • A
  • A
Pas de poursuite pour les ados retenues
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le parquet estime que les jeunes filles n’ont pas participé à l’agression de leur camarade, à Paris.

L’affaire avait fait beaucoup de bruit au point de relancer le débat sur la garde à vue. Le mois dernier, à Paris, quatre adolescents étaient détenus pour l'agression d'une autre élève, à l'extérieur d'un collège dans le 20e arrondissement de Paris. Parmi les suspects, 3 jeunes filles de 14 ans, dont l'une avait été interpellée chez elle et emmenée au commissariat sans avoir le temps de se changer.

Le parquet de Paris a finalement abandonné les poursuites contre les trois collégiennes. Seul le garçon qui a porté les coups sera convoqué chez le délégué du Procureur.

"Présence passive" lors de l’agression

"Après un examen qualifié "d'attentif" de la procédure, le ministère public estime que la participation des trois collégiennes à des faits de violences volontaires n'est pas établie. "Il apparaît que seul le jeune homme a participé aux faits", les collégiennes ayant eu une "présence passive" lors de l'agression.

Retour sur les faits

L'affaire avait commencé le 2 février, à la sortie du collège Gambetta, dans le 20e arrondissement de Paris, par l'agression d'une jeune fille de 16 ans, blessée au nez par un garçon de 14 ans. Dans les jours qui avaient suivi, deux collégiennes étaient interpellées au collège avec l'accord du proviseur, la troisième à son domicile, emmenée par les policiers alors qu'elle portait le jogging dans lequel elle avait dormi. Pour ces faits, une plainte a été déposée contre la police par la famille de la jeune fille.