Pas de dégâts, pas de PV

  • A
  • A
Pas de dégâts, pas de PV
Un conducteur de 4x4 a descendu quelques marches d'une station de métro, croyant entrer dans un parking.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le conducteur du 4X4 qui avait pris une bouche du métro parisien pour un parking n'aura ni PV ni contravention.

C'est une histoire qui restera sans doute dans les annales de la préfecture de police. Le conducteur du véhicule 4X4 qui avait plongé dans une bouche de métro mardi, à Paris, croyant s'engager dans un parking, n'a finalement écopé ni d'un PV, ni d'une contravention.  

"Les policiers n'ont pas dressé de PV, ni de contravention, tout simplement parce qu'il n'a mis personne en danger", a expliqué Franck Carabin, porte-parole de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP). "Il n'a causé aucun dégât par rapport à la bouche de métro, ni au niveau de la voie publique", a-t-il poursuivi. En effet, le conducteur "a eu énormément de chance" que personne ne se soit trouvé sur son chemin, à ce moment-là.

"Aucune mauvaise intention"

De plus, "le conducteur n'a pas eu l'intention de mettre des gens en danger. Il a commis une erreur, qui aurait pu être préjudiciable pour lui ou pour d'autres personnes, mais on voit bien qu'il s'est engagé tout doucement, il n'y a eu que six marches qui ont été franchies", a précisé Franck Carabin.

En outre, "tous les dépistages au niveau alcoolémie et stupéfiants" se sont révélés négatifs. Ce qui a conduit les enquêteurs à conclure qu'il s'agissait de  "quelqu'un qui ne connaissait absolument pas Paris".

Plus de peur que de mal

Le conducteur de 26 ans avait expliqué mardi qu'"il y avait un panneau "Parking Haussmann, grands magasins" qui était placé juste devant la bouche de métro. Du coup, "comme il n'y avait pas de plot devant l'entrée", il s'était engagé dans l'escalier.

L'automobiliste avait alors immédiatement freiné pour immobiliser son véhicule. Et les roues avant du 4X4 se sont retrouvées bloquées dans les escaliers de la station de métro Chaussée d'Antin-Lafayette, tandis que les roues arrière étaient restées sur le trottoir.

Selon une employée du restaurant Select, proche de la bouche de métro, un incident similaire s'était produit au même endroit il y a quatre ou cinq ans.