Pas-de-Calais : suicide d'un détenu dans la prison haute sécurité de Vendin-le-Vieil

  • A
  • A
Pas-de-Calais : suicide d'un détenu dans la prison haute sécurité de Vendin-le-Vieil
Le détenu a été retrouvé pendu dans sa cellule@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Le détenu emprisonné pour viol avec arme et vol à main armée s'est pendu avec ses draps dans sa cellule.

Un détenu brésilien d'une quarantaine d'années a été retrouvé jeudi après-midi pendu dans sa cellule de la prison haute sécurité de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, près de Lens, a appris l'AFP vendredi de source judiciaire.

Pendu avec ses draps. Le détenu, emprisonné "depuis le début des années 2000" pour viol avec arme et vol à main armée, a mis fin à ses jours à l'aide de ses draps dans sa cellule du quartier disciplinaire, a indiqué le parquet de Béthune. C'est un agent pénitentiaire qui a découvert le corps lors d'une ronde.

La centrale de Vendin-le-Vieil est un établissement très récent, dont la construction s'est achevée en septembre 2014. Le centre, qui accueille des détenus aux peines longues, dispose de "dispositifs de sûreté très perfectionnés", selon un site officiel.

Déjà deux prises d'otages. En juillet, un surveillant y avait été victime d'une prise d'otages par deux détenus. Trois heures durant, il avait été menacé par un manche de fourchette taillée, dans la cellule de l'un des prisonniers. Les deux détenus, qui réclamaient leur transfert vers un autre centre pénitentiaire, avaient fini par se rendre et avaient été interpellés par le Raid. Ils avaient ensuite été condamnés à 8 ans de prison ferme supplémentaires par le tribunal correctionnel de Béthune.

En septembre 2015, un détenu était également parvenu à retenir le numéro 2 de l'établissement sous la menace d'un couteau pendant trois heures. En février, il a été condamné en appel à six ans de prison supplémentaires par la cour d'appel de Douai, dans le Nord.