Pas de bol, le gendarme n’était pas loin !

  • A
  • A
Pas de bol, le gendarme n’était pas loin !
@ Google Street View
Partagez sur :

Les cambrioleurs venaient tenter leur chance dans une résidence de Fompoux.

C’est un flagrant délit assez inédit. A Fompaux, dans le Pas de Calais, un gendarme maître-chien a interpellé trois hommes qui tentaient de cambrioler une résidence, dans la nuit de mardi à mercredi.

Vers 2 heures du matin, le gendarme Woisel est réveillé par un bruit en provenance de la rue. Une voiture passe et repasse dans son lotissement. Ni une ni deux, le maître-chien du peloton d’intervention de la gendarmerie d'Arras se lève et voit par la fenêtre trois individus cagoulés. L’un va voir si les portes de sa voiture sont ouvertes, les autres s’approchent d’autres véhicules et testent les portes de garage du lotissement.

"S’il y en a un qui bouge, je lance le chien"

Le militaire décide alors de sortir avec Dalko, son berger belge de 3 ans. Il se cache derrière sa voiture et observe les cambrioleurs revenir près du véhicule. Je leur ai dis : "s’il y en a un qui bouge, je lance le chien", raconte au micro d’Europe 1 le gendarme Woisel.

Les trois cambrioleurs, âgés de 18 à 20 ans, s'exécutent et s'allongent par terre en attendant l'arrivée de la patrouille de gendarmerie. Ils ont ensuite été placés en garde à vue. Le véhicule dont ils se servaient, avait été dérobé fin décembre lors d'un homejacking et a pu être restitué à son propriétaire.