Drones : le journaliste d'Al-Jazeera condamné à 1.000 euros d'amende

  • A
  • A
Drones : le journaliste d'Al-Jazeera condamné à 1.000 euros d'amende
@ AFP
Partagez sur :

Trois journalistes d'Al-Jazeera ont été arrêtés et placés en garde à vue, mercredi, après avoir fait voler un drone au bois de Boulogne. Le pilote a été condamné à 1.000 euros d'amende.

L'info. Les trois journalistes d'Al-Jazeera qui ont été arrêtés après avoir fait voler un drone dans le cadre d'un reportage, mercredi après-midi, dans le bois de Boulogne, à Paris sont sortis de garde à vue jeudi matin, selon les informations recueillies par Europe1. Seul l'un des trois devrait être poursuivi. Il s'agissait selon les enquêteurs d'un vol "classique" sans autorisation, et sans rapport établi avec les vols des deux nuits précédentes.

>> Mise à jour le 3 mars : Mardi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné le pilote de l'engin, qui a reconnu les faits, à 1.000 euros d'amende. Il a aussi ordonné la confiscation de l'objet, qui avait été fourni, dans le cadre du reportage, par le bureau de Londres d'Al-Jazeera.

Ils sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. "Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait", avait précisé une source proche de l'enquête mercredi. Ces interpellations sont intervenus après le survol, deux nuits de suite, d'aéronefs au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris. Dans tous les cas, le survol de drones sans autorisation est interdit dans la capitale.

>> VIDEO - Drones : que risque-t-on si on enfreint la loi ?



VIDEO - Drones : que risque-t-on si on enfreint...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Drones : ce que permet la loi

>> LIRE AUSSI - Paris sous les drones : que s'est-il passé ?