Paris : trois hommes soupçonnés de 48 cambriolages arrêtés

  • A
  • A
Paris : trois hommes soupçonnés de 48 cambriolages arrêtés
Partagez sur :

Trois hommes âgés de 19 à 29 ans, sans domicile fixe, soupçonnés d'être les auteurs de 48 cambriolages dans le même quartier du XVIIIe arrondissement de Paris, ont été interpellés vendredi, a-t-on appris lundi de source policière.

Ils sont soupçonnés d'être les auteurs de 48 cambriolages dans le même quartier du 18e arrondissement de Paris. Trois hommes âgés de 19 à 29 ans, sans domicile fixe ont été interpellés vendredi, a-t-on appris lundi de source policière.

En trois mois, une cinquantaine de cambriolages. Une équipe de trois cambrioleurs opérait en matinée sur le secteur Lamarck-Caulaincourt, essentiellement dans des immeubles haussmanniens, et près du métro Guy Môquet, selon l'enquête menée par la Brigade d'enquête et d'initiative du commissariat du 18e arrondissement. En trois mois, une cinquantaine de cambriolages ont été déclarés sur ce secteur. Les cambrioleurs, toujours au nombre de trois, dégondaient les portes des appartements, faisaient parfois usage de gaz lacrymogène sur les gardiens d'immeubles, visitaient et pillaient systématiquement deux ou trois appartements par immeuble.

Pour éviter de laisser leurs empreintes, ils portaient des gants au revêtement de type "nid d'abeille", mais ceux-ci laissaient sur les portes des victimes des traces bien particulières et identifiables. Ils opéraient toujours aux mêmes heures matinales, lorsque les propriétaires des lieux quittaient leur domicile. Vendredi matin, les policiers qui surveillaient le quartier, ont aperçu trois hommes correspondant aux descriptions fournies lors des enquêtes de voisinage.

Reconnus par plusieurs victimes. Les policiers de la Brigade anti criminalité ont ainsi surpris en flagrant délit les trois hommes qui avaient en leur possession une bombe lacrymogène, des gants au revêtement "nid d'abeille", un tournevis et un pied de biche. Pendant leur garde à vue, ils ont été reconnus par plusieurs victimes. Lors de perquisitions, les policiers ont saisi 13 montres, une pendule, neuf chaines et plusieurs pendentifs, neuf bracelets, huit pairs de boucles d'oreilles, deux bagues, des couverts en argent.

Les trois hommes ont été déférés au parquet puis incarcérés.