Paris : Laëtitia Avia, députée LREM, accusée d'avoir mordu son chauffeur de taxi

  • A
  • A
Paris : Laëtitia Avia, députée LREM, accusée d'avoir mordu son chauffeur de taxi
"La cliente du taxi, sur un ton condescendant, nous annonce verbalement son identité ainsi que sa qualité parlementaire", confie l'un des officiers.@ Thomas Samson / AFP
Partagez sur :

"Le Canard enchaîné" révèle mercredi 5 juillet que Laëtitia Avia, députée La République en marche de Paris, se serait disputée avec un chauffeur de taxi à propos du règlement de sa course et aurait fini par le mordre. Une version que la députée dément. 

Mardi, elle était citée en exemple par le Premier ministre à l'Assemblée nationale lors de son discours de politique générale. Laëtitia Avia, députée La République en marche de la 8e circonscription de Paris, fait cette fois parler d'elle pour une raison bien moins glorieuse. 

Une course à 12 euros. Le Canard enchaîné rapporte que la jeune femme de 31 ans, surnommée "l'inconnue" par ses opposants pendant les législatives, se serait querellée avec un chauffeur de taxi il y a dix jours à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, pour une course d'un montant de 12 euros. Les faits se sont passés le vendredi 23 juin aux alentours de 23h30. La police municipale est alors appelée pour mettre fin à l'accrochage entre une cliente et son chauffeur de taxi.

Accélération vers un DAB. "La cliente du taxi, sur un ton condescendant, nous annonce verbalement son identité ainsi que sa qualité parlementaire", confie l'un des officiers au journal satirique. La cause de cette intervention ? Impossible pour la nouvelle recrue de l'Assemblée nationale de régler sa course. Elle ne dispose que de sa carte bancaire et.... le terminal du taxi est hors-service. Menaçant de sortir du véhicule sans payer la course alors que la tension monte, le chauffeur choisit d'accélérer vers un distributeur automatique. Un trajet qui n'a pas plu à l'élue.

"Je ne l'ai pas mordu". "Devant son comportement, elle a donc mordu le conducteur à l'épaule pour qu'il s'arrête. Fait qu'elle reconnaît devant nous", ont affirmé les policiers au Canard. Des propos que dément Laëtitia Ava : "J'ai eu très peur, je ne l'ai pas mordu mais attrapé par l'épaule", a déclaré la jeune femme au Canard Enchaîné. Le chauffeur de taxi, lui, a porté plainte pour coups et blessures, conclut le journal satirique.  

"L'histoire d'une femme qui prend peur". L’intéressée, de son côté, a fait savoir mercredi matin qu'elle avait porté plainte pour tentative de vol et séquestration le soir-même. L'entourage de Laëtitia Avia détaille à Europe 1 : "Elle était seule dans un taxi à minuit. Le chauffeur a pris sa carte bleue et l'a tenue hors de sa portée. Il a verrouillé les portes sans son consentement et refusé de s'arrêter. Elle ne l'a pas mordu mais attrapé par l'épaule". Sur sa page Facebook, la députée s'explique : "Je regrette qu'un événement qui m’a profondément affectée soit caricaturé aujourd'hui comme un fait divers aux airs humoristiques. (...) C'est surtout l'histoire d'une femme qui prend peur, panique et se défend." Une confrontation au commissariat était prévue vendredi 30 juin, selon son entourage qui précise que le chauffeur de taxi ne s'est pas présenté.