Paris : la fourrière enlève leur voiture... avec leur enfant à l'intérieur

  • A
  • A
Paris : la fourrière enlève leur voiture... avec leur enfant à l'intérieur
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des parents, qui faisaient une halte à leur domicile, ont eu la mauvaise surprise de voir la fourrière enlever leur voiture avec leur enfant dedans.

Grosse frayeur pour un couple, samedi matin, à Paris. Des parents, qui avait mal garé leur voiture, ont eu la désagréable surprise de voir la fourrière l'enlever avec leur enfant, âgé de 12 ans, qu'elle avait laissé à l'intérieur, rapporte Le Parisien.

Il s'endort dans la voiture de ses parents. Les faits se sont déroulés, samedi dernier, dans le 15ème arrondissement de Paris. Alors qu'ils devaient déposer leur enfant à la gare d'Auterlitz, pour que ce dernier prenne un train, des parents décident de faire une halte expresse dans le 15ème arrondissement, où ils ont un appartement en chantier. L'enfant, somnolant après une soirée chez des amis, préfèrent rester à l'intérieur.

"Notre fils a disparu". Bien mal lui en a pris, puisque pendant l'absence de ses parents, le véhicule est enlevé par la fourrière. "Nous redescendons cinq à dix minutes plus tard et là, notre fils a disparu", confie le père de famille, interrogé par Le Parisien. Ce dernier se rend alors paniqué à la préfourrière de Balard, située à quelques centaines de mètres. Lorsqu'il arrive sur place, la Citroën C5 est sur la rampe. "Mon fils dormait tranquillement à la fenêtre", raconte encore le père de famille.

Une plainte irrecevable... et 136 euros d'amende. Furieux, il appelle alors la police pour se plaindre de cette "erreur monumentale" des agents de la fourrière. "Les vitres sont un peu fumées, mais quelqu'un qui aurait regardé à l'intérieur l'aurait forcément vu", déplore-t-il. Le père de famille se rend alors au commissariat pour porter plainte pour "enlèvement et mise en danger". Là, on lui explique qu'il n'y a "pas de raison valable", rapporte-il, furieux. Résultat : il a dû payer 136 euros d'amende sans broncher.

Un rappel des règles aux agents de la fourrière. De son côté, la préfecture de police, qui reconnaît qu'il y a eu "un problème", a ouvert une enquête administrative, rapporte Le Parisien. La préfecture assure également que les règles relatives aux contrôles avant tout enlèvement seront rappelées au personnel.