Des milliers de passagers bloqués après un incident sur la ligne SNCF Paris-Bordeaux

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Des milliers de passagers sont restés bloqués sur l'ensemble de la ligne Paris-Bordeaux, à la suite d'un incident de signalisation survenu vers 18h entre Tours et Poitiers.

Une panne de signalisation au sud de Tours a déclenché vendredi soir une pagaille phénoménale sur l'ensemble de la ligne Paris-Bordeaux, des milliers de passagers restant bloqués plusieurs heures sans savoir quand leur train pourrait repartir.

Panne informatique. Survenue vers 18h entre Tours et Poitiers, une panne informatique du système de signalisation au poste de commandement de Monts, en Indre-et-Loire, a interrompu l'ensemble du trafic ferroviaire entre les gares de Paris-Montparnasse et Bordeaux. Vers 22h30, la SNCF annonçait avoir dû supprimer deux TGV au départ de Paris et un au départ de Bordeaux mais que 13 autres TGV concernés par le problème allaient "arriver à destination au prix de retards importants, allant jusqu'à 3 ou 4 heures". "Plus aucun TGV n'est bloqué à l'heure actuelle", assurait la SNCF, mais un journaliste de l'AFP qui devait partir pour Tours à 19H13 n'avait toujours pas quitté la gare Montparnasse quatre heures plus tard. Des boîtes en carton contenant de l'eau, de la compote et deux biscuits ont été distribuées aux passagers qui restaient calmes dans l'ensemble, a-t-il témoigné.

Plateaux repas. Les passagers de plusieurs trains pour Tours ont ensuite été transférés dans une autre rame, où des plateaux repas plus consistants ont été distribués. Mais les passagers ne savaient toujours pas à 23h30 à quelle heure le convoi allait pouvoir partir. "C'est un aiguillage commandé par informatique qui a posé problème, nous avons dû passer à une installation manuelle qui ne permet pas de faire rouler autant de trains que le système automatisé. La panne est en cours de réparation, cela pourrait repartir d'un instant à l'autre", a assuré un porte-parole de la SNCF. "Deux ou trois TER ont aussi été touchés dans la région mais ils sont arrivés à destination", a-t-il précisé.

#cafouillage#tgv

pic.twitter.com/lYdBkofuO7

— Guillaume Rincé (@gr_fr) May 27, 2016

Dans un premier temps, un porte-parole de la SNCF à Tours avait fait état de dix TGV bloqués à Paris et autant à Bordeaux, outre deux convois à l'arrêt à hauteur de Villeperdue, en Indre-et-Loire, avec chacun 500 passagers à bord. Ces deux trains ont pu repartir respectivement vers Paris et Lille à petite vitesse. En ce qui concerne les trains annulés, "nous avons invité nos clients à reporter leur voyage ou à se faire rembourser. Ceux qui étaient bloqués ont été pris en charge", a assuré la SNCF, précisant que les clients seraient remboursés de 20% à 100% du prix du voyage en fonction de la longueur du retard.

Sur les réseaux sociaux, les commentaires de passagers dépités allaient bon train, critiquant dans l'ensemble le manque d'information de la part des chefs de train.