Orly : "On se serait cru dans un western"

  • A
  • A
Orly : "On se serait cru dans un western"
@ MATTHIEU BOCK/EUROPE 1
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Un riverain raconte le braquage mercredi de la société Temis qui a fait un mort.

"Des gens criaient, ça tirait dans tous les sens". Ce riverain a assisté à la scène d'une rare violence, mercredi au petit matin, dans un quartier pavillonnaire d'Orly Ville, dans le Val-de-Marne. Un convoyeur de fonds a été tué et un autre grièvement blessé, lors d'une attaque à l'explosif survenue à la société de transport de fonds Temis.

"Des gens criaient"

Dans leur fuite, les malfaiteurs se sont livrés à de violents affrontements avec les forces de l'ordre, dépêchées sur place vers 6 heures. "On a vu des coups de feu qui partaient, des gens qui criaient", raconte un riverain, interrogé par Europe 1.

Pour couvrir leur fuite, les malfaiteurs répartis dans deux véhicules ont ouvert le feu avec des armes de guerre de type kalachnikov sur les policiers. "Les coups de feu ont bien duré une demi-heure, avec des gros coups de feu, des explosions. Une voiture a même pris feu. On se serait cru dans un bon western au milieu d'une cité pavillonnaire", commente cet Orlysien.

"On est resté confiné dans la maison"

Dans leur fuite, le commando a pris en otage un passant, avant de le libérer quelques minutes plus tard, sur l'autoroute, à la hauteur de Vitry. Le riverain interrogé par Europe1 confirme le grand "mouvement de personnes à l'extérieur". Par précaution, ce dernier a préféré "rester confiné" dans sa maison. "On n'a pas ouvert les fenêtres, ni les volets", raconte-t-il.

Tout le quartier de la société de convoyage a été bouclé par la BRB. La police est toujours sur place.