Orages : l'autoroute A75 coupée, des automobilistes en difficulté

  • A
  • A
Orages : l'autoroute A75 coupée, des automobilistes en difficulté
Orage@ OLIVIER MATTHYS / BELGA / AFP
Partagez sur :

Les violents orages qui ont commencé à s'abattre sur le sud-est de la France samedi soir ont contraint à fermer l'autoroute A75 à l'ouest de Montpellier. Une trentaine d'automobilistes en difficulté sur les routes de l'Hérault ont dû être secourus.

C'est l'une des conséquences malencontreuses des intempéries. Les violents orages qui ont commencé à s'abattre sur le sud-est de la France samedi soir ont contraint à fermer l'autoroute A75 à l'ouest de Montpellier. Des dizaines d'automobilistes en difficulté sur les routes de l'Hérault ont dû être secourus.

"Une quarantaine de personnes" ont été mises à l'abri. Vers 22h30, la vigilance Orange a été étendue au département des Alpes-Maritimes, le phénomène orageux qui a débuté en fin de journée dans le centre-est et le sud de la France devant se poursuivre dans la nuit, et se terminer dans la région de Nice en début de matinée, selon Météo France. 

Plus tôt dans la soirée, les pompiers de l'Hérault avaient annoncé avoir procédé à "une trentaine de sauvetages" d'automobilistes en difficulté, principalement autour de Lodève, dans le nord de ce département. "Des équipes spécialisées sont intervenues", les hélicoptères des pompiers étant cloués au sol car les nuages orageux étaient trop bas pour voler. "Une quarantaine de personnes" ont été mises à l'abri par les pompiers, ont-ils précisé.

Des éboulements contactés. L'autoroute A75 a été coupée à la circulation dans les deux sens à hauteur de la commune du Bosc, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Montpellier, à la suite d'une inondation des voies. 

Au total, une centaine d'usagers de l'autoroute A75 ont été mis à l'abri et en sécurité à Lodève, par les services de la mairie, a précisé Frédéric Loiseau, directeur de cabinet de la préfecture de l'Hérault. Par endroits, "plus de 300 mm d'eau sont tombés dans l'après-midi, mais le plus fort de l'événement est passé, et il n'y a pas de drame humain à déplorer. Il y a par contre beaucoup de dégâts matériels", a-t-il ajouté.