"On va être obligés de s'immoler par le feu"

  • A
  • A
Partagez sur :

Privés de salaire jusqu'en 2014, trois salariés marseillais se disent désespérés.

Propos recueillis par Nathalie Chevance