OM : Lucho victime d’un home-jacking

  • A
  • A
OM : Lucho victime d’un home-jacking
Lucho Gonzalez a été agressé à son domicile par quatre malfaiteurs.@ REUTERS
Partagez sur :

Avant le meneur de jeu, d’autres joueurs de l’OM et le président du club avaient été cambriolés.

L’expérience a certainement été traumatisante pour Lucho Gonzalez. Le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille a été victime d’un home-jacking dans la nuit de jeudi à vendredi, selon les informations recueillies par Europe 1.

Quatre hommes armés se sont introduits dans sa villa d’Aix-en-Provence. Deux des malfaiteurs l’ont maintenu en joue tandis que les deux autres hommes allaient retirer de l’argent avec sa carte bancaire. En plus du butin pécuniaire, les individus sont repartis avec la voiture du joueur, une Bentley. La police judiciaire de Marseille a été saisie de l’enquête.

Les membres de l’Olympique de Marseille semblent être des cibles privilégiées des cambrioleurs des Bouches-du-Rhône. Un certain nombre d’entre eux ont en effet eu la mauvaise surprise de recevoir ces indélicates visites au cours des derniers mois. Mercredi encore, c’est le président du club en personne, Jean-Claude Dassier, qui a vu son domicile cambriolé. "Toutes les pièces ont été visitées, tous les placards ouverts, mais rien de bien méchant n'a été volé. De toute façon, il n'y avait aucun objet de valeur", racontait avec flegme l’ancien de TF1 dans les colonnes de La Provence.

Les frères Ayew, Abriel, Mbia et autres…


Avant lui, plusieurs joueurs se sont fait dérober des biens. Le dernier cambriolage concernant l’OM avait eu lieu en novembre 2010, quand les deux frères Ayew, André et Jordan, qui vivent ensemble dans le 11e arrondissement de la cité phocéenne, s’étaient fait voler des bijoux, des montres de prix et du matériel hi-fi, alors que plusieurs meubles avaient subi des dégradations. En août de la même année, c’est André-Pierre Gignac, à peine arrivé au club, qui s’était fait dérober des bijoux à son domicile.

Parmi les autres victimes, figure Fabrice Abriel, en mars 2010, qui a déploré le vol de plusieurs maillots de foot, ainsi que des montres et des sacs de luxe. Enfin en janvier 2010, trois joueurs de l’OM ont été concernés par des cambriolages. Stéphane Mbia, parti disputer la Coupe d’Afrique des Nations avec le Cameroun, et le défenseur brésilien Votorino Hilton s’étaient fait voler des bijoux, des vêtements de marque et du matériel hi-fi. Enfin l’attaquant Brandao a lui eu la fortune de voir la tentative de cambriolage stoppée par son cousin, présent sur les lieux. Le joueur était également à son domicile, mais il s’était assoupi et n’avait rien entendu.